FootballFootball : D1 Arkema

Reims – OL : Les notes de la rencontre

L’Olympique Lyonnais s’est imposé sur la pelouse du Stade de Reims au terme d’un match très plaisant et riche en occasions de buts (8-3). Retrouvez les notes des Lyonnaises et des Rémoises lors de cette rencontre.

>> A LIRE AUSSI : Le PSG remporte son duel à distance avec l’OL et prend la tête du championnat

Les notes des Lyonnaises :

Sarah Bouhaddi 5 : Une prestation mitigée pour la gardienne des Fenottes. Quelques arrêts importants mais elle ne s’est pas montrée rassurante dans les airs et dans ses sorties, à l’image du premier but de Naomie Feller.

Lucy Bronze 5 : A l’instar de son premier match face à l’Olympique de Marseille, l’internationale anglais n’a pas été étincelante. Elle a plutôt bien géré son duel avec Mélissa Herrera mais n’a pas beaucoup apporté offensivement.

Griedge Mbock 4 : A l’image de sa coéquipière en défense centrale, elle a fait preuve de passivité sur les phases défensives. Des absences qui ont coûté des buts à son équipe même si elle a été précieuse à la relance.

Wendie Renard 4 : Elle a eu du mal face à la virevoltante Naomie Feller et a fait preuve d’une grande passivité en offrant un but aux rémoises suite à un ballon perdu devant sa surface. Buteuse sur un coup de tête imparable après un coup franc de Marozsan (3-1, 20′).

Janice Cayman 5 : Titulaire en lieu et place d’Alex Greenwood (repos) on l’a peu vue sur son côté gauche. Pas irréprochable défensivement, elle n’a pas rechigné dans les efforts et son centre en fin de match a provoqué le but d’Ada Hegeberg (6-3, 77′).

Amandine Henry 6 : Dépassée par Naomie Feller sur le but, elle a répondu présent au milieu de terrain et s’est beaucoup projetée comme à son habitude, à l’image de son superbe but en demi-volée (4-1, 32′).

Amel Majri 7 : Elle a souvent fait la différence grâce à sa technique, grande qualité dans les transmissions à l’image de sa passe décisive en début de match pour Ada Hegerberg. Buteuse juste avant la mi-temps après un beau mouvement collectif, elle a signé le doublé en transformant un pénalty en fin de match (7-3, 81′).

Dzsenifer Marozsan 7 : Le facteur X du club rhodanien depuis le début de saison. Elle a illuminé le jeu avec des passes laser et une vision de jeu impressionnante (2 passes décisives). A la création de la plupart des offensives de son équipe.

Delphine Cascarino 6 : Très présente sur son côté droit, sa vitesse a donné le tournis aux défenseures rémoises. Elle a parfaitement lancé les siennes avec un but d’entrée de jeu après un bon travail côté droit (1-0, 1′).

Eugénie Le Sommer 5 : Elle a été très discrète dans cette rencontre et ne s’est pas montrée décisive malgré le festival offensif des Lyonnaises.

Ada Hegerberg 7 : Un triplé et une passe décisive pour la Ballon d’Or 2018 qui semble partir sur les mêmes bases que l’an passé – elle a d’ailleurs signé son centième but avec l’OL. Toujours bien placée et tueuse devant la cage, elle a été dans tous les bons coups dans cette rencontre.

Les notes des Rémoises :

Phallon Tullis-Joyce 6 : Très présente dans les cages. Beaucoup d’arrêts décisifs malgré les assauts répétés des attaquantes de l’OL et les huit buts encaissés. Elle a sauvé les siennes à de nombreuses reprises avec des superbes parades.

Magou Doucouré 4 : Elle a plutôt bien contenu Eugénie Le Sommer qui a été très discrète dans ce match. Irréprochable dans l’attitude, elle a parfois commis des petites erreurs de placement et s’est peu projetée offensivement.

Darya Kravets 3 : Une première titularisation difficile pour l’internationale ukrainienne qui a rejoint le club dans la semaine. Parfois imprécise à la relance, elle a souvent été dépassée par les attaquantes adverses.

Giorgia Spinelli 4 : Elle a eu du mal dans cette rencontre à l’image de toute la défense rémoise, face à la supériorité technique et physique des rhodaniennes.

Bénédicte Simon 4 : Beaucoup d’efforts mais trop souvent dépassée par la vitesse de Delphine Cascarino, intenable sur son côté droit. A l’instar de son pendant côté gauche, elle n’a pas beaucoup apporté sur les phases offensives.

Tess David 6 : Précieuse devant la défense avec de nombreux ballons récupérés, elle a remplit son rôle de sentinelle. Récompensée de ses efforts avec un but de la tête sur corner. (5-3, 50′)

Chloé Philippe 5 : Beaucoup de kilomètres parcourus, elle a multiplié les courses au milieu de terrain et a parfois gêné les Fenottes à la construction. Elle a accusé le coup en fin de match et n’a pas pu rivaliser tout le match face au milieux de terrain lyonnaises.

Rachel Corboz 5 : La numéro 10 du Stade de Reims a été assez discrète dans le premier acte. Au retour des vestiaires, elle a plus pesé sur le jeu de son équipe et a délivré une passe décisive sur un corner superbement frappé.

Jessy Danielle Roux 4 : Elle avait fort à faire cet après-midi avec Lucy Bronze comme adversaire directe. La jeune pépite prêtée par l’OL n’a rien lâché mais s’est peu montrée à son avantage. La moins en vue des trois attaquantes rémoises dans cette rencontre. Remplacée par Tanya Romanenko (65′).

Mélissa Herrera 6 : Quelques jolis mouvement sur son côté droit, beaucoup d’aller-retour et elle a donné du fil à retordre à Janice Cayman. Très à l’aise techniquement, elle a beaucoup participé au jeu offensif de son équipe et a été précise dans les transmissions.

Naomie Feller 7 : Elle a frappé fort en signant un doublé face à l’une des meilleures défenses du monde. Magnifique but après un raid solitaire qui a laissé sur place toute la défense lyonnaise (2-1, 8′). Sa deuxième réalisation est pleine d’opportunisme – après avoir chipé le ballon dans les pieds de Renard, elle a crucifié Bouhaddi d’une frappe surpuissante pleine lucarne (4-2, 40′).


Photo à la Une : (@OLféminin)


Apportez votre pierre à l’édifice en nous soutenant sur Tipeee !

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer