FootballFootball : Division 1

Kadidiatou Diani, le déclic ?

Meilleure buteuse de championnat après trois journées, l’attaquante internationale française semble enfin libérée devant la cage. Décisive, incisive, réaliste, Kadidiatou Diani pourrait se muer cette saison comme l’arme offensive numéro 1 du Paris Saint-Germain aux côtés de Marie-Antoinette Katoto. À commencer par le Trophée des champions, cet ce samedi après-midi (15h30) face à l’Olympique Lyonnais.

« J’essaie de travailler aux entraînements, sur les spécifiques préparées par le coach en club. Ça demande beaucoup de travail au quotidien. Parfois, c’est aussi dans le mental, mais je pense que dans mon cas personnel, ça va se régler en travaillant. Pour passer un palier, je dois marquer plus ! C’est ce qui me manque. Mon objectif de buts ? Ça reste secret. Je le garde pour moi (rires) ! Je veux déjà battre mon record de la saison passée. »

Kadidiatou Diani est bien partie pour. Déjà auteure de six buts cette saison, l’attaquante internationale réalise un début de saison canon. Déçue par son rendement lors de la dernière Coupe du monde – Une réalisation seulement durant la compétition malgré des prestations convaincantes – Diani s’est fixée un objectif cette saison : se montrer plus décisive en club et en sélection.

Et face à l’Olympique Lyonnais, la Parisienne à l’occasion de démontrer l’étendue de ses progrès dans ce premier grand rendez-vous de la saison. En signant un quadruplé face au FC Metz, un but face à l’ASJ Soyaux et une réalisations contre le Dijon FCO, en plus d’avoir participé au festival du PSG en Ligue des champions face au Sporting Braga, la native d’Ivry-sur-Seine en est déjà à sept réalisations et s’avance comme la principale menace offensive du Paris Saint-Germain cette saison. L’Olympique Lyonnais est prévenu.


Photo à la Une : (@PSG)

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer