HandballHandball : Equipe de France

Qualifications Euro 2020 : Retour en réactions après l’entrée en matière réussie des Bleues face à la Turquie

Facile vainqueur de la Turquie ce mercredi soir (38-17), l’équipe de France a idéalement lancé ses qualifications à l’Euro 2020. À l’issue de la rencontre, Manon Houette, Chloé Bouquet et Marie-Hélène Sajka se sont confiées. Extraits.

Manon Houette

« Tout n’a pas été parfait, le début de match a été pénible, face à une équipe de Turquie qui n’a rien lâché, avec des gardiennes atypiques, qui nous ont posé problème. Mais je suis globalement contente de l’intégration des jeunes, que tout le monde ait pu s’exprimer ce soir. Chloé (Bouquet) a été géniale. Je ne la sentais pas plus stressée que ça sur le début de semaine à la Maison du handball. Elle avait très envie. »

Chloé Bouquet

« C’était un mélange d’excitation, de peur, de stress, je ne sais même plus tellement il y avait d’émotions. C’est une équipe qui me soutient et est là pour me faire avancer, elles savent ce qu’est une première sélection et ça aide beaucoup. Je ne m’étais rien imaginé, et je suis contente d’avoir marqué 5 buts. J’ai plein de choses à apprendre, j’ai envie de prendre tout ce que je peux, je suis entourée de grandes joueuses, c’est même impressionnant parfois. Les vieilles joueuses sont là pour nous soutenir, nous pousser, c’est vraiment ce qui est bien dans cette équipe. »

Marie-Hélène Sajka

« Je suis très contente qu’on ait gagné, parce que la Turquie n’est pas une mauvaise équipe de handball. On a fait un match assez sérieux. J’ai été en échec au shoot sur une gardienne assez atypique, mais j’ai pu libérer des balles pour les ailières, ce n’était pas mon meilleur match mais pas le pire non plus. J’avais de la joie de jouer un match, de pouvoir appliquer ce qu’on fait tous les jours à l’entraînement. J’étais super pressée, c’était de l’impatience. On essaye d’apporter notre fraîcheur à ce groupe bien soudé, qui a déjà vécu pas mal de choses ensemble, c’est parfois un peu dur de rentrer dedans, mais les filles nous intègrent super bien. »


Photo à la Une : (@DR)

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer