Athlétisme

Alexandra Tavernier : « Je voulais être championne du monde »

Seulement classée sixième de la finale du lancer de marteau, la Française et vice-championne d’Europe Alexandra Tavernier s’est montrée déçue de sa performance lors de ces Mondiaux de Doha. Extraits.

« Ç’a été un premier essai d’extraterrestre (76,87 m pour Price, 76,35 m pour Fiodorow) ! C’est un truc qui n’est jamais arrivé dans l’histoire du marteau. Ne pas être dans les huit avec 71 mètres, c’est du jamais-vu non plus. De toute façon, ce Championnat est bizarre du début à la fin, il fallait bien s’attendre à un truc exceptionnel comme ça. Je réagis mal à ce premier essai. Je n’ai pas du tout réussi à rentrer dans mon concours. On dit qu’il faut se faire plaisir un maximum et ne pas avoir de regret, là je pense que j’ai zéro pointé partout. J’ai été hyper spectatrice. À aucun moment, je n’ai eu le coeur qui a battu plus fort. Rien, rien, je suis restée de marbre sans que rien ne se passe. On passe à côté des fois, c’est comme ça. Je valais 76 mètres aujourd’hui. Je ne vais pas être fataliste en disant qu’il y a des jours sans et des jours avec. Je voulais être championne du monde, je m’en fous d’être sixième, dans l’absolu, je m’en tape royal. Quand je vois l’accessibilité du podium, je suis complètement passée à côté. J’ai eu beau faire tout ce que je pouvais, mettre ma hargne, être bestiale, on peut prendre tous les objectifs possibles et imaginables, mais c’est le flou total. »


Photo à la Une : (@DR)


Apportez votre pierre à l’édifice en nous soutenant sur Tipeee !

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer