FootballFootball : Equipe de France

Equipe de France : L’heure de la révolution a sonné

L’équipe de France fait son grand retour en compétition officielle le 8 octobre prochain face au Kazakhstan, à l’occasion d’un match qualificatif à l’Euro 2021. Après la frustration de la Coupe du Monde et l’élimination en quarts de finale, la sélectionneuse Corinne Diacre a promis du changement.

Sécher ses larmes, panser ses plaies et repartir de l’avant. Quelques mois après une Coupe du Monde pleinement réussit en terme d’engouement et de spectacle mais quelque peu frustrante sportivement, l’équipe de France est de retour aux affaires avec son premier match de qualification à l’Euro 2021 le 8 octobre prochain face au Kazakhstan. Et si les Bleues ont signé un retour gagnant face à l’Espagne en amical il y a quelques semaines, elles entrent désormais dans le vif du sujet.

Corinne Diacre promet du changement

« Tout n’est pas à jeter mais à partir du moment où on n’a pas été aussi loin que ce que l’on souhaitait dans la compétition, il faut changer des choses »

Une des grandes satisfactions du Mondial a été l’aspect défensif. Avec une charnière Renard – Mbock qui fait partie des toutes meilleures du monde, une Sarah Bouhaddi toujours infranchissable dans les cages, et une sentinelle Amandine Henry qui ne déçoit jamais, les Tricolores sont armées en défense. Avec la retraite internationale d’Elise Bussaglia, il y a un poste à prendre aux côtés de la capitaine Henry. Si Gaëtane Thiney tient la corde, d’autres joueuses auront une carte à jouer. Charlotte Bilbault ou Grace Geyoro, de plus en plus performante avec Bordeaux et le PSG, pourraient se faire une place dans l’entre-jeu.

L’attaque, principal chantier pour les Bleues

Là où le bât blesse, c’est en attaque. Les Bleues ont trop souvent compté sur les exploits de la Parisienne Kadidiatou Diani tout au long de la Coupe du Monde. Et pourtant, les talents sont légions. Pour remédier à cette panne dans le secteur offensif, Corinne Diacre a tout d’abord fait appel à la pépite Marie-Antoinette Katoto, qui fait son grand retour en équipe de France après sept mois d’absence. A 20 ans, la Parisienne incarne l’avenir et a désormais l’opportunité de se faire une place dans le groupe France.

Mais le retour de Katoto ne solutionnera pas tous les problèmes sur le front de l’attaque. Ainsi, la sélectionneuse pourrait être amenée à revoir son schéma tactique, ou plutôt le positionnement de ses joueuses. Eugénie Le Sommer pourrait se retrouver en tant que numéro 10, son poste de prédilection et celui où elle est le plus performante. Amel Majri, repositionnée au milieu de terrain depuis l’intronisation de Jean-Luc Vasseur à Lyon, pourrait quant à elle occuper le couloir gauche. Un quatuor Majri – Le Sommer – Diani – Katoto qui promet de faire des étincelles, et qui pourrait permettre à l’équipe de France de passer un cap, pour espérer décrocher son premier titre international en 2021, lors de la Coupe d’Europe chez le voisin anglais. On en est encore loin, mais c’est en tout cas l’objectif de Corinne Diacre et de ses troupes. Premiers éléments de réponse dans une semaine, avec le premier match des qualifications face au Kazakhstan.


Photo à la Une : (@equipedefrance)


Apportez votre pierre à l’édifice en nous soutenant sur Tipeee !

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer