Boxe

Sofia Nabet : « Les hommes acceptent de mieux en mieux que les femmes pratiquent la boxe »

Dans les colonnes du Figaro, la boxeuse française Sofia Nabet (30 ans) s’est confiée sur l’évolution de la boxe féminine en France, elle qui un objectif cette saison : valider son ticket pour les Jeux Olympiques de Tokyo.

« Les hommes acceptent de mieux en mieux que les femmes pratiquent la boxe. Nous avons prouvé que nous étions capables d’offrir de beaux combats. Evidemment, nous n’aurons jamais la même force physique, ni la même attitude féroce qu’un homme. Mais les femmes sont souvent plus minutieuses et perfectionnistes, ce qui peut nous permettre d’embellir ce sport. Il n’est pas obligatoire de penser à Rocky et son visage abîmé à chaque fois qu’on pense à la boxe. Il est possible d’être une femme élégante, féminine et discrète, et être aussi une championne en boxe anglaise.»

« Décrocher une médaille pour mon pays »

« Mon père est un ancien boxeur et il est mon entraîneur depuis toujours. Il m’a amené dans son milieu lorsqu’il a ouvert sa première salle. De là, je n’ai jamais arrêté d’aimer la boxe. Donc ce rêve est avant tout un rêve familial je dirais, car j’ai envie de faire briller les yeux de mon père en étant présente à Tokyo. Mais au fil du temps et du plaisir que j’ai pris dans ce sport, c’est aussi devenu mon rêve à moi que de vivre des Jeux, d’essayer de décrocher une médaille pour mon pays.»


Photo à la Une : (@DR)

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer