Football

Le Soudan ouvre sa ligue féminine de football

Le premier championnat féminin de football de l’histoire du Soudan a débuté lundi dernier par un match au stade de Khartoum. Sous les applaudissements des supporters et des diplomates, la rencontre a été accueillie avec succès.

« C’est une rencontre historique, pas seulement pour le sport féminin mais pour le Soudan tout entier » s’est félicité la ministre des Sports Wala Essam, qui a assisté au match aux côtés de diplomates soudanais et étrangers. « Nous accorderons une attention spécifique au sport féminin et au football féminin. »

Cette ligue féminine, qui comprend vingt-et-unes équipes, est une première dans ce pays dirigé pendant près de trente ans par le général Omar El-Béchir, arrivé au pouvoir grâce à un coup d’Etat soutenu par les islamistes– jusqu’à sa destitution sous la pression de la rue le 11 avril. Le premier match de cette nouvelle ligue a opposé les clubs de Tahadi et de Difaa, dans l’enceinte du stade de la capitale. À noter que les villes de Madani, Al-Obeid et Kadugli accueilleront également des matches.

Membre de la FIFA depuis 1948 et co-fondateur de la Coupe d’Afrique des nations avec l’Égypte, l’Éthiopie et l’Afrique du Sud, le Soudan est en revanche loin d’être un pionnier du continent en matière de football féminin, entravé par l’adoption de la charia (loi islamique) dès 1983.

« Avant la révolution au Soudan, mon plan était d’aller à l’étranger pour jouer, mais maintenant je peux jouer sur ma terre natale. »

Asma Abubakr, joueuse de l’équipe de Tahadi.

Photo à la Une : (@AFP)

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer