FootballFootball : Equipe de France

Équipe de France : La rédemption Eugénie Le Sommer

Bousculée par Corinne Diacre à l’issue d’une Coupe du monde ratée, Eugénie Le Sommer renaît de ses cendres depuis deux rencontres sous le maillot de l’équipe de France. Double buteuse face à l’Islande, l’attaquante de l’Olympique Lyonnais s’est rapprochée encore un peu plus du record de buts en sélection (78 buts) détenu pour l’instant par Marinette Pichon (80 réalisations).

Elle dit ne pas se focaliser sur le record. Mais la native de Grasse s’en rapproche à grands pas. En marquant deux buts splendides face à l’Islande dans le succès des Bleues (4-0), quelques semaines après une Coupe du monde décevante, Eugénie Le Sommer a prouvé qu’elle était bien l’atout offensif numéro un de l’équipe de France.

« Eugénie, cela fait vingt mois qu’elle joue à gauche avec moiSi on regarde tous les matchs de préparation, elle n’a jamais joué dans l’axe avec moi. Et quand elle a joué dans l’axe avec l’OL, on ne peut pas dire que c’est là où elle a été la plus performante. Même moi, je lui ai dit : pourquoi tu restes à gauche ? L’idée et notre projet de jeu, ce n’était pas ça. Sauf que c’est ce qu’elle a fait. Pour quelle raison ? Je pense qu’on en discutera plus tard. » À l’issue du Mondial, la sélectionneuse des Bleues ne mâchait pas ses mots envers son attaquante, auteure de deux réalisations pendant la Coupe du monde. Des déclarations qui ont laissé la meilleure buteuse actuelle de l’équipe de France circonspect.

« À aucun moment, je n’ai pas respecté les consignes  »

« Je n’ai pas du tout eu l’impression de ne pas avoir respecté les consignes. Je ne suis pas quelqu’un qui ne respecte pas les consignes. C’est dur d’entendre cela. Dans l’animation, c’était difficile de le faire, de rentrer dans l’axe. Je ne peux pas rentrer dans l’axe et jouer 10 quand on n’a pas le ballon. À aucun moment, je n’ai pas respecté les consignes, avait déclaré Le Sommer. Ma relation avec Diacre est celle d’une joueuse avec une coach, normale. On s’est expliquées, on s’est dit les choses. Cela fait partie de la vie, j’avance. Des choses se sont dites, se sont passées, j’essaie d’aller de l’avant. »

Depuis cet imbroglio, Eugénie Le Sommer a repris sa marche en avant. D’abord en championnat et en Ligue des champions, avec l’Olympique Lyonnais, puis en équipe de France, où la récente capitaine des Bleues – en l’absence d’Amandine Henry – a débloqué à nouveau son compteur, face à l’Espagne, le 31 août dernier (2-0), puis par deux fois face à l’Islande, vendredi dernier (4-0). De quoi éblouir sa coéquipière à Lyon, Amel Majri. « C’est super pour Eugénie, elle met deux superbes buts, elle va dépasser le record de Marinette Pichon, c’est une attaquante de classe mondiale. »

Désormais à deux unités du record de Marinette Pichon, Eugénie Le Sommer semble renaître de ses cendres, elle qui s’affirme à nouveau comme la principale menace offensive des Bleues.


Photo à la Une : (@DR)

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer