FootballFootball : Euro 2021

Kazakhstan – France : Les notes des Bleues

L’équipe de France a assuré l’essentiel en s’imposant pour son premier match des éliminatoires à l’Euro 2021 au Kazakhstan (3-0). Retrouvez les notes des Bleues pour cette rencontre.

>> A LIRE AUSSI : Euro 2021 (Q) : Les Bleues assurent l’essentiel face au Kazakhstan

Les notes des Bleues :

Sarah Bouhaddi 6 : La gardienne des Bleues a probablement trouvé le match très long, et n’a rien eu à faire tout au long de la rencontre.

Marion Torrent 5 : On ne l’a pas autant vu que son pendant côté gauche (Karchaoui) mais n’a jamais été mise en danger par les attaquantes adverses. En début de match, elle a délivré un centre pour Gauvin qui aurait mérité d’être décisif.

Griedge Mbock 6 : Un match calme pour la défenseure de l’Olympique Lyonnais, qui n’a pas eu à s’employer dans cette rencontre. A la relance, elle a réalisé plusieurs longues ouvertures parfaitement dosées qui ont déstabilisé le bloc bas des Kazakhs.

Wendie Renard 6 : Beaucoup de sérénité et charisme en défense, comme à son habitude. Face à une faible opposition, la patronne de la défense des Bleues n’a jamais été inquiétée et a beaucoup participé à la construction du jeu.

Sakina Karchaoui 6 : Encore une belle prestation de sa part, avec une grande participation au jeu offensif. Elle a beaucoup combiné avec Amel Majri sur le côté gauche, et a multiplié les aller-retour sur son côté gauche. Un vrai plus pour les Bleues sur les phases offensives, face à une équipe bien en place et regroupée derrière.

Charlotte Bilbault 6 : Très à l’aise dans son rôle de sentinelle, elle a rendu une très bonne copie tout comme face à l’Islande. Elle a récupéré de nombreux ballons et a coupé le peu d’offensives des Kazakhs. Toujours précise dans les transmissions, elle a tenté sa chance à plusieurs reprises sur des frappes lointaines.

Grace Geyoro 5 : Un match correct pour la milieu de terrain du PSG. Elle a souvent tenté de se projeter et d’apporter le surnombre en attaque, sans succès. Jamais inquiétée dans le domaine défensif à l’image de toute son équipe.

Kadidiatou Diani 5 : Très active sur son côté droit, elle a fait la différence sur quasiment toutes ses accélérations. Elle a cependant manqué de précision dans le dernier geste et n’a que rarement trouvé ses partenaires sur les centres. Remplacée par Delphine Cascarino (60’) (6) qui a dynamité l’attaque française. Elle a donné le tournis à son adversaire directe et a délivré un passe décisive sur le but de Katoto.

Eugénie Le Sommer 6 : Sans être étincelante, la numéro 9 de l’équipe de France a répondu présent. Toujours propre techniquement, c’est elle a inscrit le but du break après un très bon travail de Katoto sur le côté droit, en concluant à bout portant dans le but vide (2-0, 70’). La Lyonnaise n’est plus qu’à un but du record de Marinette Pichon (80 buts).

Amel Majri 5 : Sa technique et sa qualité de passe ont fluidifié le jeu des Françaises, elle a été très présente sur son côté gauche mais ne s’est pas montrée décisive. Remplacée par Marie-Antoinette Katoto (68’) (7) qui a fait une entrée plus que remarquée. En vingt minutes, la Parisienne a délivré une passe décisive et a inscrit un but, d’une superbe tête au point de penalty qui n’a laissé aucune chance à la gardienne kazakh.

Valérie Gauvin 6 : L’attaquante du MHSC a beaucoup donné sur le front de l’attaque et s’est procurée plusieurs grosses occasions, manquant de réussite avec une frappe sur le poteau (37’), puis une tête sur la barre (50’). Finalement récompensée de ses efforts avec un but plein d’opportunisme qui est venu soulager les Bleues (1-0, 56’).


Photo à la Une : (@FIFA)


Apportez votre pierre à l’édifice en nous soutenant sur Tipeee !

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer