Football

Des milliers d’Iraniennes pour assister à la victoire de leur sélection, une première depuis 40 ans

Interdits de stade depuis la révolution islamique de 1979, les femmes ont garnie en nombre les travées du stade Azadi de Téhéran.

3500 iraniennes pour soutenir la sélection masculine, c’est du jamais vu. C’est pourtant ce qui s’est produit, jeudi soir, lors de la rencontre entre la « Tim-é melli » (« équipe nationale » en persan) et le Cambodge lors d’une rencontre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022. Brandissant des drapeaux vert, blanc et rouge, et tenues à l’écart des hommes, ces milliers de femmes ont immortalisé le moment sur leur téléphone, et ont partagé la belle victoire iranienne (14-0) avec les joueurs, venus les applaudir à l’issue de la rencontre.

Une belle image et surtout une première depuis près de 40 ans. Depuis l’instauration de l’état islamique en 1979, les Iraniennes se sont vu refuser l’accès aux stades pour les compétitions de football masculines, officiellement pour les protéger de ces derniers. Depuis, quelques femmes avaient bien pu assister à des rencontres masculines, mais étaient bien moins nombreuses et avaient été sélectionnées sur le volet par les autorités. Cette fois-ci, les supportrices de l’équipe nationale ont pu acheter directement leur billet.

En septembre dernier, une femme s’immolait par le feu, pensant filer en prison après avoir assisté à une rencontre de football. La triste nouvelle avait ému la communauté internationale et la FIFA s’en était emparée. La fédération internationale avait mis la pression à l’Iran, qui a réagit dans la foulée. Téhéran n’a cependant pas annoncé que les femmes pourront assister à l’avenir à d’autres rencontres, du championnat ou de l’équipe nationale.


Photo à la Une : (@GOAL)


Apportez votre pierre à l’édifice en nous soutenant sur Tipeee

Léo Labica

Léo Labica, fondateur du site aux côtés de Romain Boisaubert et Marvin Mathieu. Passionné de sport depuis ma tendre enfance, je nourris une grande appétence pour le sport féminin depuis une dizaine d'année. Le foot, le basket, le cyclisme ou le tennis.. autant de discipline qui me font rêver. Passé par les rédactions de Vélo101 ou de Sport 365, j'ai pu vivre au plus près les évènements sportifs. C'est désormais sur le sport féminin que je me concentre à maintenant vingt-quatre ans en créant "Le Sport au Féminin". Plus qu'une passion, un devoir !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer