FootballFootball : D1 Arkema

D1 Arkema : La perf’ de Soyaux, le net succès de l’OM, Dijon et Reims dos à dos

En attendant la rencontre entre les Girondines de Bordeaux et l’En Avant Guigamp, ce dimanche (14h45), la cinquième journée de D1 Arkema a livré toutes ses promesses ce samedi après-midi. Outre les succès de l’Olympique Lyonnais face au Paris FC (4-0) et du Paris Saint-Germain contre le FC Fleury 91 (2-0), l’ASJ Soyaux et l’Olympique de Marseille se sont distingués, tandis que le Dijon FCO et le Stade de Reims se sont neutralisés.

Grâce à une réalisation de Laura Bourgouin dès la première minute, l’ASJ Soyaux a fait le belle opération de cette cinquième journée de D1 Arkema, en arrachant le nul à domicile face à Montpellier (1-1). Si Sarah Puntigam a égalisé juste avant la pause côté montpelliérain, les coéquipières de Valérie Gauvin, Marion Torrent et Sakina Karcahoui ont dû se contenter du nul. Une mauvaise opération dans la course au podium et en attendant le résultat des Girondines de Bordeaux, qui reçoivent ce dimanche l’En Avant Guingamp.

>> À LIRE AUSSI : L’OL a la tête dure

De son côté, l’Olympique de Marseille s’est donné de l’air en s’offrant sa deuxième victoire de la saison face au FC Metz (3-1). Malgré l’ouverture du score de Christy Grimshaw, les Messines ont pris la foudre. Au classement, si les Olympiennes respirent un grand coup, les Messines restent quant à elles engluées dans la zone rouge.

>> À LIRE AUSSI : Le PSG s’offre le derby face à Fleury

Lanterne rouge de la D1 Arkema, le Dijon FCO a arraché un précieux point dans la course au maintien face au promu du Stade de Reims (1-1). Menées au score, les Bourguignonnes ont décroché leur premier point de la saison grâce à une réalisation signée de l’internationale française Élise Bussaglia. Au classement le DFCO est toujours bon dernier, tandis que Reims reste dans le ventre mou.


Photo à la Une : (@OM)

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer