Handball

D2F : Saint-Amand en patron, le Havre décroche un précieux succès

Retour sur la sixième journée de D2F avec le succès tranquille de Saint-Amand chez la lanterne rouge Palente Besançon (30-17) et la précieuse victoire décrochée par le Havre face à Sambre-Avesnois (30-26).

Toujours invaincu cette saison en D2F, le HBC Saint-Amand a continué sa marche en avant samedi face à Palente Besançon, lors de la sixième journée de D2F. Opposées à la lanterne rouge, les Amandinoises n’ont pas fait de détails et se sont tranquillement imposées dans une rencontre où elles n’ont jamais été inquiétées (30-17). Avec cinq victoires et un match nul, les filles de Florence Sauval tiennent leur range depuis le début de l’exercice 2019/2020 et confirment leur statut de VAP. Prochain rendez-vous pour Ana Filipovic et ses coéquipières le 20 octobre prochain avec la réception d’Octeville-sur-mer, la belle surprise de ce début de championnat qui occupe la deuxième place au classement.

Le Havre enfin lancé ?

De son côté, le Havre a décroché un précieux succès aux Docks face à Sambre Avesnois (30-26). Dans le sillage d’une Irene Fanton étincelante, les Havraises ont remporté leur deuxième match de la saison, qui leur permet de remonter provisoirement à la troisième place du classement en attendant les autres rencontres de la sixième journée. Si les Normandes n’ont pour l’instant pas répondu aux attentes avec un début de saison mitigée (2 victoires, 1 match nul et 3 défaites), ce succès va peut-être leur permettre d’enfin se lancer. Le 19 octobre prochain, les nordistes se déplaceront à Achenheim Truchtersheim pour le compte de la septième journée de D2F.


Photo à la Une : (@HBCSA)


Apportez votre pierre à l’édifice en nous soutenant sur Tipeee !

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer