BasketBasket : Euroligue

EuroLeague Women : Pour sa première, l’ASVEL s’effondre à Kursk

Face aux finalistes de la dernière édition d’EuroLeague, le LDLC ASVEL féminin s’est incliné logiquement. Après une bonne entame de match, les Lionnes, qui découvraient la compétition, ont craqué dans les dix dernières minutes.

Pour ses premiers pas en EuroLeague, le LDLC ASVEL aura appris. Face à l’une des meilleures équipes européennes, le Dynamo Koursk, les Lionnes n’ont pas démérité, mais la marche était peut-être trop haute pour le club rhodanien. Les Russes ont fait la différence dans le dernier quart-temps pour s’imposer à domicile (79-64). Avant de couler dans le money-time, l’ASVEL a montré un beau visage durant les trente premières minutes.

La formation de Valery Demory a bien entamé la rencontre, grâce à son secteur intérieur. Michelle Plouffe et Héléna Ciak ont permis à l’ASVEL de rester dans la rencontre en première mi-temps. Les Lionnes se sont même permis une légère envolée au retour des vestiaires, en infligeant un dix-zéro pour prendre dix points d’avance (45-35). Mais Koursk ne s’est plus laissé surprendre par la suite, et a retrouvé de l’adresse pour revenir puis dépasser son adversaire dans le quatrième quart-temps. La pivot Ciak a terminé meilleure marqueuse (14 points) tandis que Marine Johannès a délivré sept passes décisives.

Michelle Plouffe est revenue sur cette rencontre frustrante. « On a très bien défendu pendant trois quart temps mais on a perdu trop de balles. C’est positif parce qu’on peut jouer beaucoup mieux mais on aurait pu gagner ce soir » a avoué la Canadienne. Il faudra tout de suite se relever en championnat face à Landerneau, avant la réception de Girona pour un premier match d’EuroLeague Women historique à Mado Bonnet jeudi prochain.


Photo à la Une : (@LDLC ASVEL Feminin)


Apportez votre pierre à l’édifice en nous soutenant sur Tipeee

Léo Labica

Léo Labica, fondateur du site aux côtés de Romain Boisaubert et Marvin Mathieu. Passionné de sport depuis ma tendre enfance, je nourris une grande appétence pour le sport féminin depuis une dizaine d'année. Le foot, le basket, le cyclisme ou le tennis.. autant de discipline qui me font rêver. Passé par les rédactions de Vélo101 ou de Sport 365, j'ai pu vivre au plus près les évènements sportifs. C'est désormais sur le sport féminin que je me concentre à maintenant vingt-quatre ans en créant "Le Sport au Féminin". Plus qu'une passion, un devoir !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer