FootballFootball : Championnats étrangers

Asisat Oshoala, l’arme fatale du Barca

Moins d’un an après son arrivée au FC Barcelone, Asisat Oshoala est déjà devenue incontournable au sein du collectif des Blaugrana. Atout offensif numéro un des Catalanes, l’attaquante nigériane ne cesse d’impressionner. Zoom sur l’arme fatale du Barca.

31 janvier 2019. Asisat Oshoala débarque en Catalogne et s’engage avec le FC Barcelone en provenance du Dalian Quanjian (Chine). Quelques mois plus tard, elle s’est convertie en l’arme fatale de son club et constitue son atout offensif numéro un. En douze matchs de Primera Iberdrola, la virevoltante attaquante a déjà trouvé le chemin des filets à onze reprises. La saison dernière, elle a également ouvert son compteur de buts en Ligue des Champions, lors de la finale face à l’Olympique Lyonnais.

La native d’Ikorodu détient toutes les qualités nécessaires pour son poste. Rapide, technique et puissante, elle possède surtout une finition et une vista exceptionnelle. Si elle évolue parfois au milieu de terrain avec son équipe nationale, c’est bien en tant que buteuse qu’elle s’est imposée chez les Blaugranas. Au milieu des Lieke Martens, Jennifer Hermoso et consort, la Nigériane s’est fait sa place.

Pas destinée au football

Asisat Oshoala n’était pas prédestinée à jouer au football. Dans son pays natal, ses parents étaient de grands industriels dans la mode et l’or, mais elle a tout de suite refusé ce costume de princesse pour provoquer son destin. Après des passages en Europe à Arsenal et Liverpool notamment, puis en Chine avec le Dalian Quanjian, la fusée a rallié l’un des plus grands clubs d’Europe en janvier dernier. La suite, on la connaît, et à seulement 25 ans, elle n’a surement pas finit de faire parler d’elle.


Photo à la Une : (@FCBFemenino)


Apportez votre pierre à l’édifice en nous soutenant sur Tipeee !

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer