DiversFootball

La Jamaïcaine Tarania Clarke poignardée à mort

L’internationale Jamaïcaine Tarania Clarke (20 ans) a été poignardée pour une histoire de téléphone portable. Elle est décédée de ses blessures. Le monde du sport est en deuil.

La nouvelle est terrible. Le choc l’est encore plus pour le monde du football féminin. Tarania Clarke est décédée dans la nuit de jeudi à vendredi des suites d’un coup de couteau. Transportée à l’hôpital en urgence, la promesse du ballon rond jamaïcain a succombé à ses blessures. Dans le rapport de la police locale, le téléphone portable de la joueuse aurait été à la base de l’agression et du meurtre de la réserviste de la sélection jamaïcaine.

La Fédération jamaïcaine de football s’est empressée de réagir à la mort tragique de l’espoir du football de la nation caribéenne. « La JFF est profondément attristée par le décès soudain de la jeune Clarke qui avait montré tant de promesses, non seulement en tant que joueuse, mais également en tant que personne » a déclaré le président de la JFF Michael Ricketts dans un communiqué relayé par la BBC.

« Je dois saisir cette occasion pour exprimer personnellement, et au nom de la Fédération, mes plus sincères condoléances aux membres de la famille et aux amis de Mme Clarke, à la famille de son école à Excelsior et, bien sûr, à son club Waterhouse. La JFF apportera tout le soutien possible pendant le deuil de sa mère et de ses à ses amis les plus proches. »


Photo à la Une : (@Kenya Online News)


Apportez votre pierre à l’édifice en nous soutenant sur Tipeee !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer