FootballFootball : Equipe de France

Amel Majri, ce nouveau costume lui va si bien

Décisive avec l’équipe de France lors de la victoire des Bleues face à la Serbie (6-0) samedi dernier, Amel Majri, auteure du premier triplé de sa carrière, semble traverser la période la plus faste de sa carrière. Un rayonnement dû en grande partie à son replacement. Désormais le plus souvent positionnée ailière gauche, en équipe de France ou avec l’OL, la native de Monastir s’affirme comme l’une des meilleures attaquantes de couloir de la planète.

« C’était à ce poste-là que je voulais évoluer, c’est mon poste de prédilection. » Amel Majri l’attendait depuis si longtemps, ce replacement. Alignée depuis plusieurs saisons sur le flanc gauche de la défense, à Lyon et en équipe de France, l’internationale française de vingt-six ans est en train de prouver, cette saison, qu’elle pouvait se montrer indispensable, un cran plus haut sur le terrain.

Gauchère, rapide, technique, adroite face au but, Amel Majri a tout, ou presque, pour s’imposer comme la joueuse de couloir la plus décisive du monde. Parfois frustrée, souvent contrariée depuis plusieurs saisons d’évoluer latérale gauche, Amel Majri est enfin récompensée de ces nombreuses requêtes, elle qui a bien failli rejoindre cet été le FC Barcelone, qui selon plusieurs sources, lui aurait promis d’évoluer ailière gauche, le poste qu’elle affectionne le plus.

Amel Majri a inscrit le premier triplé de sa carrière samedi dernier face à la Serbie.

Une position sur le terrain dans laquelle Majri offre de nombreuses garanties, à Corinne Diacre, comme à Jean-Luc Vasseur. De quoi créer de véritables casse-têtes aux deux techniciens, obligés de faire des choix. Eugénie Le Sommer, Delphine Cascarino, Kadidiatou Diani en équipe de France, les deux premières citée et Nikita Parris à l’OL. Difficile de faire une place à Majri.

Mais depuis le début de la saison, depuis l’arrivée de Jean-Luc Vasseur sur le banc lyonnais, la native de Monastir enchaîne les rencontres et les prestations éblouissantes dans ce costume d’ailière gauche, qui lui sied à merveille. Une position dans laquelle Majri marque et fait marquer, tout en écartant la concurrence. Une position dans laquelle Majri se sent bien, épanouie, et dans laquelle elle pourrait s’affirmer, dans les années à venir, comme la meilleure joueuse du monde et pourquoi pas viser un jour le Ballon d’Or. Une belle récompense pour la petite des Minguettes, qui n’a décidément pas fini de grandir.


Photo à la Une : (@FIFA)

Apportez votre pierre à l’édifice en nous soutenant sur Tipeee !

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer