Football

Qui remportera le Ballon d’Or 2019 ?

Pour la deuxième année, le Ballon d’Or sera décernée à une femme. Dix-neuf joueuses accompagnent la tenante du titre, Ada Hegerbeg, dans la liste des nommées. Tour d’horizon des favorites.

Année de Coupe du Monde oblige, les joueuses ayant réussi à atteindre la finale sont bien sûr présentes en nombre dans la liste des nommées. Côté hollandais, parmi les trois joueuses de la liste, seule Vivianne Miedema semble en mesure de disputer le titre, étant donné ses performances avec son club d’Arsenal et son début de saison tonitruant où elle enchaîne les buts.

>> A LIRE AUSSI : 3 choses à savoir sur … Vivianne Miedema (Arsenal)

Les finalistes du Mondial 2019 à l’honneur

En revanche, il est probable que la future vainqueur se trouve du côté de l’équipe gagnante de la compétition : les Etats-Unis. Si Tobin Heath et Rose Lavelle se sont fait remarquer cet été en France, c’est entre les ultra-médiatisées Alex Morgan et Megan Rapinoe que devrait se jouer le titre. Cette dernière présente même une longueur d’avance, ayant été nommée meilleure joueuse et meilleure buteuse de la compétition puis ayant reçu le trophée The Best au début de l’automne. Pourtant auteures de saisons moyennes en club (Morgan n’a inscrit aucun but en championnat !), elles bénéficieront sans doute d’une côte de popularité très élevée parmi les votants pour se hisser sur la plus haute marche du podium.

Des outsiders qui peuvent croire en leurs chances

Pour trouver les outsiders les plus sérieuses, il faut bien entendu aller chercher du côté du meilleure club d’Europe : l’Olympique Lyonnais. Ayant réalisé le triplé côté titres, le club rhodanien bénéficie d’ailleurs du plus grand nombre de nommées avec six joueuses de son effectif en lice. Parmi les trois Françaises en compétition, seule Amandine Henry semble faire figure de concurrente possible au titre. Auteure d’une excellente saison en club, elle a également brillé lors d’un Mondial où elle a assuré le capitanat avec succès, offrant même la qualification pour les quarts de finale face au Brésil dans les derniers instants du match.

Mais les deux plus belles chances pour l’OL de conserver son titre sont à aller chercher côtés norvégien et anglais. D’abord, Ada Hegerberg, qui fait preuve d’une régularité rare à son poste et qui n’a de cesse d’enchaîner les buts. Buteuse trois fois lors de la dernière finale de Ligue des Champions, elle vient également de battre le record de buts inscrits dans la compétition, à seulement vingt-quatre ans. Cependant, elle pourrait payer son absence volontaire du Mondial et ainsi perdre son Ballon d’Or.

>> A LIRE AUSSI : Pourquoi Ada Hegerberg ne participera pas à la Coupe du Monde ?

Rapinoe, Morgan, favorites à juste titre ?

La plus belle chance se trouve donc peut-être du côté de la latérale droite, Lucy Bronze, qui après une saison remarquable en club, a réalisé un Mondial brillant. Tout le monde se souvient de sa frappe sensationnelle face à la Norvège, qui lui a notamment valu de remporter le Ballon d’Argent de la compétition, malgré la quatrième place de son équipe. Si l’Anglaise ne soulève pas le trophée cette année, il est évident qu’elle finira au moins sur le podium.

>> A LIRE AUSSI : Le coup de pétard de Lucy Bronze face à la Norvège

Si d’un point de vue sportif, Lucy Bronze semble donc correspondre en tous points au profil de la gagnante, attention toutefois à Megan Rapinoe et Alex Morgan qui de par leur engagements politique et leur popularité hors des terrains pourraient rafler le titre suprême. Alors, la future Ballon d’Or sera-t-elle élue sur ses seules compétences sportives ou bien l’extra-sportif entrera-t-il en compte au moment du vote ? Réponse le 2 décembre.


Photo à la Une : (@DR)

Apportez votre pierre à l’édifice en nous soutenant sur Tipeee

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer