FootballFootball : D1 Arkema

OL – PSG : Les notes de la rencontre

L’Olympique Lyonnais a remporté le duel au sommet face au Paris Saint-Germain ce samedi, prenant ainsi trois points d’avance sur les Parisiennes en tête du classement de la D1 Arkema. Retrouvez les notes de la rencontre.

> > A LIRE AUSSI : D1 Arkema : L’Olympique Lyonnais en patron face au PSG

Les notes des Lyonnaises

Sarah Bouhaddi 5 : Elle a pris beaucoup de risques à la relance en voulant relancer proprement, sans conséquence. La gardienne des Bleues s’est parfois montrée hésitante dans ses sorties mais a réalisé quelques parades importantes pour permettre aux siennes de conserver l’avantage au score.

Lucy Bronze 6 : Si l’Anglaise est moins montée que son pendant côté gauche Selma Bacha, elle a fait la différence à chaque fois et a réalisé des raids solitaires de toute beauté. Sans se montrer décisive, la latérale droite a beaucoup participé au jeu offensif et a fait preuve de solidité défensive.

Griedge Mbock 6 : Un match sérieux et solide de sa part. Elle a répondu présent dans son duel face à Marie-Antoinette Katoto et a assumé son statut de leader de la défense en l’absence de Wendie Renard.

Keicha Buchanan 6 : Appliquée et agressive a réussit à faire oublier l’absence de la patronne Wendie Renard. Elle a notamment réalisé un superbe sauvetage sur sa ligne en fin de match sur une reprise d’Ashley Lawrence.

Selma Bacha 6 : Très solide physiquement et juste techniquement, elle a donné du fil à retordre à la virevoltante Kadidiatou Diani. Des aller-retour incessants sur son côté gauche et des centres dangereux, l’internationale espoir tricolore a signé une très belle prestation, marquée par une combativité de tous les instants.

Amandine Henry 5 : Plutôt discrète, elle s’est très peu projetée offensivement et s’est fait voler la vedette par sa coéquipière du milieu Kumagai. Défensivement, elle a beaucoup pressé et a gêné les parisiennes dans l’organisation du jeu. Un match correct de la part de la capitaine de l’équipe de France.

Saki Kumagai 8 : La nomination pour le titre de meilleure joueuse asiatique lui a donné des ailes. Habituée au travail de l’ombre, la lumière est bel et bien venue de la Japonaise dans cette rencontre. A l’origine du pressing, présente à la récupération et précise dans ses transmissions, la sentinelle de l’OL a réalisé un match plein. Comme un symbole, c’est elle qui a inscrit le seul but de cette rencontre d’une superbe tête un corner de Marozsan (1-0, 50’).

Dzsenifer Marozsan 7 : Dans la lignée de ses performances depuis plusieurs mois, l’Allemande a brillé face au PSG. Elle a illuminé le jeu avec des gestes techniques dont elle a le secret (sombrero, talonnade, contrôles orientés…). Elle a fluidifié le jeu de son équipe et a délivré une passe décisive sur un corner parfaitement exécuté. Remplacée par Shanice Van De Sanden (76’).

Amel Majri 6 : Sans être éblouissante, la «Majricienne» a fait le job dans cette rencontre. Toujours impeccable techniquement, sa vision du jeu a fait mal aux franciliennes. Elle a failli inscrire un but sublime sur coup-franc, stoppé par une très belle parade de la gardienne du PSG.

Eugénie Le Sommer (non notée) : Elle a été contrainte de céder sa place suite à une blessure à la demi-heure de jeu. Remplacée par Delphine Cascarino (30’).

Ada Hegerberg 6 : La Norvégienne a beaucoup pesé sur la défense parisienne. Elle a fait parler sa puissance physique et s’est montrée inspirée balle au pied. Pas de geste décisif pour la Ballon d’Or 2018, mais une grosse influence sur le jeu offensif de son équipe et beaucoup de lucidité dans son jeu.

Les notes des Parisiennes

Cristiane Endler 6 : Un bon match de la part de la Chilienne, qui a réalisé beaucoup d’arrêts importants et qui a permis aux siennes de rester dans le match. Une sortie hasardeuse face à Le Sommer en première mi-temps qui aurait pu coûter cher. Elle ne pouvait rien faire sur le but de Kumagai, qui a placé une tête imparable dans la lucarne.

Hanna Glas 5 : Elle avait fort à faire dans son duel face à Amel Majri mais la Suédoise a répondu présent dans l’impact physique. Plusieurs montées tranchantes avec des centres précis qui auraient pu être décisifs.

Irene Paredes 6 : Une bonne prestation de la part de l’internationale espagnole et capitaine du PSG. Son équipe a souffert face aux redoutables attaquantes de l’OL, mais elle a fait preuve de solidité dans les duels et a souvent été bien placée.

Paulina Dudek 5 : A l’instar de sa compère dans la défense centrale, elle a répondu présent défensivement. La Polonaise a parfois été dépassée par les Fenottes, mais elle n’a pas baissé la tête et s’est battue de la première à la dernière minute.

Perle Morroni 4 : Elle a souffert face à la puissance physique d’Ada Hegerberg. Irréprochable dans son attitude, elle a fournit beaucoup d’efforts dans cette rencontre mais a eu du mal à se montrer sur les phases offensives comme elle a l’habitude de le faire.

Formiga 4 : En grandes difficultés dans ce match, la Brésilienne a été battue dans l’impact physique par le milieu de terrain lyonnais. Remplacée par Aminata Diallo (60’).

Grace Geyoro 5 : Positionnée en défense centrale par Olivier Echouafni, la Française a montré quelques difficultés à s’adapter à ce poste, pas habituel pour elle. Hésitante dans son placement, elle a retrouvé son allant en fin de match lorsqu’elle est remontée sur le terrain.

Sara Dabritz 3 : On n’a pas vu l’internationale allemande. Très discrète, l’ex joueuse du Bayern Munich n’a fait quasiment aucune différence dans cette rencontre et a eu du mal à peser sur le jeu de son équipe. Un match à oublier pour elle.

Nadia Nadim 3 : Très transparente, elle a eu du mal à exister dans cette rencontre. Peu en vue offensivement, la Danoise est passée à côté de son match et a souvent pris les mauvaises décisions. Remplacée par Ashley Lawrence (62’).

Marie-Antoinette Katoto 6 : Très utile dos au but et dans l’orientation du jeu, elle s’est procurée plusieurs situations en première période mais a manqué de lucidité dans le dernier geste. Souvent esseulée, elle est parvenue à conserver le ballon pour faire monter le bloc parisien en faisant parler son physique et sa technique.

Kadidiatou Diani 5 : Sa vitesse a fait très mal aux Lyonnaises en début de match, mais elle ne s’est pas montrée décisive et a parfois manqué de lucidité dans le dernier geste. A l’image de son équipe, elle s’est éteinte en deuxième mi-temps. Des étincelles dans cette rencontre pour la Tricolore, remplacée par Jordyn Huitema (72’).


Photo à la Une : (@OLFéminin)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer