FootballFootball : D1 Arkema

D1 Arkema : Après sa victoire face au PSG, l’OL a-t-il déjà remporté le titre ?

Depuis quelques saisons, OL-PSG est devenu LE classique du championnat. Et c’est un match serré, de haut niveau, qui s’est une tenu samedi soir entre les deux équipes leaders du championnat. Et comme bien souvent, à la fin, c’est l’Olympique Lyonnais qui l’a emporté. Désormais seules en tête du championnat, les Lyonnaises sont-elles désormais intouchables pour le titre de championnes ?

Amandine Henry avait prévenu cette semaine dans Le Progrès que ce match contre le PSG représentait un tournant qui pourrait déjà s’avérer décisif pour la suite de la saison. Et pour cause, une victoire de l’OL signifiait le retour du club en tête du championnat, seul.

L’OL et le PSG au coude-à-coude avant le match

Depuis le match nul surprise de l’OL à Dijon lors de la 6e journée, les joueuses de Jean-Luc Vasseur occupaient une inhabituelle deuxième place. Les Parisiennes faisaient la course en tête et sans un coup d’arrêt à Guingamp lors de la 8e journée, elles auraient même pu arriver au Groupama Stadium avec deux points d’avance sur leur adversaire du jour. Les supporters parisiens allant même jusqu’à rêver d’une victoire parisienne en terre lyonnaise qui aurait pu leur permettre d’être en tête de cinq points. Oui, mais voilà. Les parisiennes ont craqué à Guingamp et ont finalement disputé le choc de cette 9e journée à la deuxième place, à égalité de points avec l’OL.

Un premier signe de faiblesse du côté des joueuses d’Olivier Echouafni, qui, à l’approche d’un match à grande pression, ont peut-être montré les limites dans leur rôle de prétendantes sérieuses au titre.

La meilleure équipe de l’histoire du club parisien ?

Pourtant, le 21 septembre, lors du Trophée des Championnes, les Parisiennes avaient démontré qu’elles étaient capables de faire jeu égal avec les Fenottes. Oublié le 5-0 encaissé en fin de saison au Groupama Stadium, elles avaient poussé leurs adversaires dans leurs retranchements, entraînant le match jusqu’à une séance de tirs aux buts.

Et depuis le début de la saison, elles produisent un jeu sérieux, agréable à regarder, en s’offrant même le luxe d’enchaîner les scores fleuves (7-0 contre Soyaux, 6-1 à Metz, 5-0 à Marseille, etc.). Les coéquipières de Grace Geyoro semblent prendre un réel plaisir à évoluer ensemble, Kadidiatou Diani, désormais buteuse, a pris une nouvelle dimension depuis sa Coupe du monde réussie l’été dernier et Marie-Antoinette Katoto assume pleinement son rôle de leader et le collectif semble bien en place.

Et même si cette défaite à Lyon signifie un deuxième de match de rang sans victoire, les joueuses de la capitale sont tout à fait capables de rebondir dès le prochain match face à Reims, voire d’enchaîner les matchs sans défaite jusqu’au bout de la saison.

Les Lyonnaises, toujours un cran au-dessus

Malgré tout, en face, les championnes de France seront désormais difficiles à aller chercher. Ce week-end, elles ont réussi à gagner sans leur capitaine Wendie Renard et en perdant Eugénie Le Sommer dès la 30e minute sur blessure. Mais surtout, vexées depuis leur match nul contre Dijon, elles proposent un jeu de plus en plus séduisant au fil des semaines. Le jeu à une touche de balle entre Marozsan, Kumagai et Majri contre Paris a été un régal pour tous les amateurs de football. Et avec des leaders infatigables comme Lucy Bronze, Ada Hegerberg ou Amandine Henry au meilleur de leur forme, il faudra un très grand PSG pour espérer décrocher le titre de champion. Bien sûr, les Lyonnaises ne sont pas invincibles mais après ce match, il semble presque obligatoire aux parisiennes de n’enchaîner que des victoires pour espérer soulever le trophée de champion.

Alors, certes, les saisons se suivent et se ressemblent en D1 Arkema. Mais qui pourrait contester aujourd’hui la suprématie lyonnaise ?


Photo à la Une : (@Damien LG/OL)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer