RugbyRugby : Equipe de France

XV de France féminin : Laure Sansus pour bousculer la hiérarchie ?

Dans l’ombre de Pauline Bourdon en équipe de France, Laure Sansus a profité de sa titularisation face à l’Angleterre pour se montrer auprès de sa sélectionneuse. La demi de mêlée a réalisé une rencontre solide.

Les Bleues n’ont pas réussi à prendre leur revanche sur leurs rivales anglaises ce samedi à Exeter. Dominé à Clermont lors du premier match test (20-10), le XV de France a montré un tout autre visage en Angleterre. Annick Hayraud et ses filles ont bien failli s’adjuger le crunch mais ont concédé l’essai de la victoire dans les tous derniers instants (18-15).

Deux rencontres, deux défaites, l’objectif fixé par la sélectionneuse des Bleues n’est pas atteint. Si la première rencontre a été totalement dominée par le XV de la rose, les tricolores ont montré un tout autre visage samedi. A l’image de Laure Sansus, titularisée en lieu et place de Pauline Bourdon, il y a quelques satisfactions à tirer de cette défaite.

Entrée en jeu à la 76ème minute à Clermont-Ferrand, la demi de mêlée a profité de l’opportunité qui lui était donnée pour se mettre en évidence lors de la deuxième confrontation face aux Anglaises. Sansus a permis aux Bleues de débloquer leur compteur essai à la 24ème minute. Sur un ballon tiré par dessus la défense, la joueuse du Stade Toulousain a parfaitement suivi l’action pour finir dans l’en-but à l’issue d’une action pleine de ruse. Elle a également été à la base du deuxième essai français en fixant la défense avant de servir Caroline Boujard dans un fauteuil.

Annick Hayraud ne repart pas d’Angleterre avec la victoire mais avec des maux de tête certainement. Au poste de demi de mêlée, il y a l’embarras du choix : L’une des meilleures joueuses du monde en 2019, Pauline Bourdon et désormais Laure Sansus qui a prouvé qu’elle avait les épaules pour occuper le poste face à l’Angleterre. Elle avait également montré sa valeur par le passé lors des Super Series féminin. En peu de temps de jeu, la native de Lauragais avait inscrit trois essais en quatre rencontres.


Photo à la Une : (@Icon Sport)

Léo Labica

Léo Labica, fondateur du site aux côtés de Romain Boisaubert et Marvin Mathieu. Passionné de sport depuis ma tendre enfance, je nourris une grande appétence pour le sport féminin depuis une dizaine d'année. Le foot, le basket, le cyclisme ou le tennis.. autant de discipline qui me font rêver. Passé par les rédactions de Vélo101 ou de Sport 365, j'ai pu vivre au plus près les évènements sportifs. C'est désormais sur le sport féminin que je me concentre à maintenant vingt-quatre ans en créant "Le Sport au Féminin". Plus qu'une passion, un devoir !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer