FootballFootball : Championnats étrangers

FAWSL : Retour sur un pétillant week-end de derbys

Ouverture d’enceintes mythiques du football masculin, prix attractifs, animations pour le public,… Ce week-end, la FAWSL a tout mis en place pour faire briller ses deux derbys aux yeux du monde. Retour sur ces deux affiches : Tottenham-Arsenal et Liverpool-Everton.

Pour célébrer la première édition de ce derby londonien, les Spurs accueillaient Arsenal dans le magnifique Tottenham Hotspur Stadium. Et l’ambiance a été donnée par les supporters dès l’entrée des joueuses sur la pelouse. Une entrée digne d’une affiche de Premier League.

Grande première pour le derby Tottenham-Arsenal

Pour ce qui est du vainqueur, sur le papier, pas vraiment de surprise tant il s’agissait d’un duel à la David contre Goliath. Pourtant, dans les faits, Tottenham, qui joue pour la première fois de son histoire en première division, a bien résisté sur le terrain, empêchant à plusieurs reprises Vivian Miedema d’accroître son compteur buts en championnat. Mais les Spurs Women se sont écroulées en fin de match et ont encaissé deux buts dans la dernière demi-heure (Little et Miedema).

Malgré tout, ce derby marque encore une étape décisive dans l’aventure de Tottenham au sommet du football anglais. Pour cela, le club avait tout mis en place afin de le rendre inoubliable pour les spectateurs : prix des places très attractifs (6,5£), animations autour du stade, interview de Jill Ellis à la mi-temps sur la pelouse. Tout était fait pour rendre cette journée des plus amusantes pour le public familial venu en nombre. Et surtout pour imposer encore un peu plus le football féminin dans la culture populaire anglaise.

Un derby du Merseyside à la hauteur de sa réputation

Classique parmi les classiques, le derby du Merseyside est également en train de se faire une place de choix du côté des équipes féminines. Et pour la première fois, il a pris place le mythique stade d’Anfield ! Habituées à jouer dans leur stade de Tranmere Rover’s Prenton Park, les Reds ne se sont pas laissées impressionner par les 23 500 spectateurs venus les encourager de dimanche. Et même si c’est Everton qui est reparti avec la victoire par le plus petit des écarts (1-0 grâce à un but de la capitaine Lucy Graham juste avant la mi-temps), le match a été plutôt équilibré avec des occasions des deux côtés.

Deux équipes qui aiment le beau jeu donc et qui ont permis aux gardiennes de s’illustrer. À noter une parade exceptionnelle de Tinja-Riikka Korpela devant Kirsty Linnett qui a empêché l’ouverture du score de Liverpool en première mi-temps et qui a ravi tous les amateurs d’arrêts réflexes.

>> À LIRE AUSSI : Nouveau record d’affluence lors d’Arsenal-Tottenham

Mais au-delà du match, il est à noter le changement de dimensions de ces deux clubs cette année. Liverpool s’était déjà illustré cet été lorsque ses équipes masculines et féminines s’étaient rejointes durant leur préparation. Everton, de son côté, avait montré ses ambitions via un recrutement pointu qui avait notamment permis au club de s’attacher les services de la Française Maéva Clemaron. Si Liverpool parvient à se sauver et à rester en Premier League, aucun doute que les prochains derbys du Merseyside à Anfield risquent d’être plus que bouillants !

La Women Super League continue donc de s’imposer toujours plus dans le quotidien des Anglais grâce à des opérations de promotion bien menées par la FA. Et avec des fans qui répondent chaque semaine de plus en plus nombreux, l’Angleterre est vraiment en train de devenir LA référence en matière de football féminin pour les années à venir.


Photo à la Une : (@DR)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer