HandballHandball : Championnat du monde 2019

Dopage : Trois joueuses roumaines dans l’oeil du cyclone à dix jours du début du mondial

Alors que les championnats du monde de handball débutent le 30 novembre prochain au Japon, trois joueuses roumaines sont soupçonnées d’avoir eu recours à une pratique dopante interdite. Deux d’entre elles devaient participer au mondial.

Tout se passe à Brasov en Roumanie. Dans l’équipe de la ville, trois joueuses dont deux internationales, sont soupçonnées d’avoir subi une thérapie au laser par intraveineuse. Une pratique strictement interdite selon les règles de l’agence mondiale antidopage. Si le médecin du club reconnait la pratique effectuée, il nie les accusations de dopage. Le club de Corona Brasov a communiqué : « Ce n’était pas pour augmenter les performances sportives mais pour fournir un traitement médical de récupération, pour la fatigue qu’elles accusaient et pour des problèmes médicaux plus anciens. »

Les trois joueuses concernées sont Crisitina Laslo, Bianca Bazaliu et la gardienne Daciana Hosu. Les deux premières citées jouent sur la base arrière et étaient susceptibles d’être dans la liste de la Roumanie pour le prochain mondial. Mais suite à cette nouvelle, il parait peu probable que Thomas Ryde les sélectionnent.


Photo à la Une : (@Brasov)

Timothée de Fraguier

Originaire de Bretagne, passionné de sport féminin depuis ses débuts, Timothée de Fraguier est depuis quelques semaines journaliste pour Le Sport au Féminin, en parallèle de ses études de journalisme à Nice.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer