FootballFootball : D1 Arkema

D1 Arkema : Lyon poursuit sa série de victoires à Soyaux

Avant ce match, l’OL restait sur une impressionnante série de 28 victoires consécutives contre Soyaux, avec un total de 158 buts marqués et seulement 3 buts encaissés. C’est dire si les Charentaises avaient de quoi craindre leur adversaire. Et cette après-midi, le terrain n’a pas permis de démentir ces statistiques : l’OL s’est à nouveau imposé en terre sojaldicienne, sur le score de 4-0.

Les Lyonnaises forcées de gagner après la victoire parisienne contre Reims

Un des grands intérêts de cette dixième journée de D1 Arkema allait être de savoir comment se comporteraient les Lyonnaises et les Parisiennes après leur match capital joué la semaine dernière. Les Parisiennes sauraient-elles relever la tête et rebondir à Reims et les Lyonnaises maintiendraient-elles leur niveau pour s’imposer à Soyaux ? Avant le match, Jean-Luc Vasseur avait d’ailleurs prévenu : « Le championnat ne s’arrête pas après le match contre Paris ». Et pour cause, les franciliennes ont bel et bien su se reprendre à Reims hier afin de s’imposer 3-1 et ainsi revenir à égalité de points avec leurs rivales lyonnaises. Ces dernières n’avaient donc pas le choix : elles devaient s’imposer à Soyaux pour maintenir l’écart.

Une équipe lyonnaise remaniée

Pour cela, le coach lyonnais avait choisi de proposer un onze de départ très différent de celui de Paris : retour de suspension de la capitaine Wendie Renard, titularisation de Delphine Cascarino après sa belle entrée la semaine dernière, ainsi que des deux recrues de l’été Nikita Parris et Alex Greenwood. Et dès les premières minutes du match, les deux Anglaises ont su se montrer présentes. En première mi-temps, Alex Greenwood a enchaîné les centres et les incursions vers la surface adverse – peut-être son meilleur match depuis son arrivée dans le Rhône. De son côté, Nikita Parris s’est beaucoup démarquée et a été récompensée en toute fin de mi-temps par un but sur une frappe déviée par la malheureuse Anaïs M’Bassidjé. Tout comme son équipe, la défenseure de Soyaux s’est beaucoup battue dans cette première mi-temps pour freiner les offensives lyonnaises mais à l’image d’Ada Hegerberg qui a inscrit son onzième but de la saison, les joueuses de Jean-Luc Vasseur étaient trop fortes et ont su se créer de trop nombreuses occasions pour être inquiétées.

De belles occasions pour Soyaux

Pourtant, Soyaux a su revenir en deuxième mi-temps avec de meilleures intentions. Si les Sojaldiciennes avaient vu toutes leurs attaques étouffées très haut en première mi-temps, elles ont su se créer une double occasion dès la quarante-neuvième minute. Mais Sarah Bouhaddi a remporté son duel devant Sarah Cambot avant de voir la deuxième tentative de l’attaquante passer tout près de son poteau gauche. Dix minutes plus tard, c’est Kimberley Cazeau qui a manqué l’occasion de réduire le score lors d’un nouveau face-à-face contre la gardienne lyonnaise. Soyaux n’a donc pas su profiter de l’entame de deuxième mi-temps moyenne d’un OL qui semblait parfois perdu sur le terrain.

Mais les Lyonnaises ne sont pas les meilleures d’Europe pour rien et c’est pour cela que même lors de phases de jeu où elles semblent moins bien, elles savent gérer leur avance tout en marquant de leur empreinte un match. C’est ainsi qu’elles ont su accroître le score grâce à une belle frappe de Marozsan à la 66ème et une tête d’Ada Hegerberg à la 87ème .Score final : 4 à 0 pour Lyon.

Toujours pas de victoire à domicile pour les filles de Sebastien Joseph cette saison donc et un succès à l’extérieur qui fait du bien aux Fenottes, qui vont pouvoir se concentrer sur leur prochain match contre Metz, avec toujours trois points d’avance sur le PSG.


Photo à la Une : (@OLFéminin)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer