Sur la route de Tokyo

La Russie bientôt suspendue 4 ans par l’Agence Mondiale Antidopage ?

Ce lundi, par le biais d’un communiqué, l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) a eu la recommandation de suspendre quatre ans la Russie en raison des nombreuses rumeurs de dopage qui planent sur le pays. Cela priverait la Russie des deux prochains Jeux Olympiques.

Mais où vont donc pouvoir s’arrêter les scandales avec la Russie ? Le sport russe est remis en question chaque jour depuis de nombreuses années. Fortement sanctionnés ces derniers temps, les athlètes russes sont une nouvelle fois dans l’œil du cyclone.

Ce samedi, le Comité de Révision de la Conformité (CRC) de l’AMA, en lien avec les performances des athlètes, recommandait à cette dernière de déclarer non-conforme l’agence russe antidopage (Rusada). Si le sujet est forcément très complexe, Rusada est soupçonnée d’avoir falsifié des données concernant certains des sportifs russes. Depuis plusieurs compétitions, les Russes qui font de l’athlétisme ne concourent pas sous les couleurs de leur pays mais sous celle d’une bannière neutre. Une façon pour les instances de lutte contre le dopage de faire face aux nombreuses suspicions qui planent au dessus de la Russie.

L’AMA aurait aussi récemment eu la recommandation de suspendre quatre années la Russie. Ce pays serait ainsi exclu, pour toutes les compétitions sportives et non plus seulement pour l’athlétisme, des Jeux Olympiques 2020 et 2022. Les sportifs russes seraient alors obligés de participer à ces compétitions sous une bannière neutre. Une façon de bien faire comprendre aux instances du pays de Vladimir Poutine qu’il serait temps de se mettre à jour au niveau de la lutte antidopage. La décision finale de l’AMA devrait être connue le 9 décembre prochain lors d’un comité exécutif qui se tiendra à Paris.


Photo à la Une : (@Russeinfo.com)

Timothée de Fraguier

Originaire de Bretagne, passionné de sport féminin depuis ses débuts, Timothée de Fraguier est depuis quelques semaines journaliste pour Le Sport au Féminin, en parallèle de ses études de journalisme à Nice.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer