HandballHandball : Championnat du monde 2019Handball : Equipe de France

Les chiffres clés des Bleues à connaître à J-2 du Mondial

L’équipe de France débute son Mondial ce samedi face à la Corée du Sud. Avant ce premier rendez-vous, voici les chiffres clés à connaître concernant les Bleues.


4

Seulement quatre des vingts joueuses présélectionnées par Olivier Krumbholz n’ont jamais disputé un Mondial. Il s’agit de Roxanne Frank, Océane Sergien Ugolin, Chloé Bouquet et Méline Nocandy. Cela prouve que le sélectionneur des Bleues fait confiance, en grande majorité, aux joueuses titrées lors des derniers Championnats du monde.


265

Camille Ayglon Saurina est la joueuse de la liste du groupe France qui compte le plus de sélections. Avec 265 matchs joués sous le maillot bleu pour 545 buts marqués, l’arrière du Nantes Atlantique Handball sera bien évidemment l’une des leaders de cette équipe au Japon.


755

Alexandra Lacrabère. C’est la puissance de feu de cette arrière qui a souvent fait la différence pour l’équipe de France. La joueuse du Fleury Loiret Handball a inscrit 755 buts en 229 sélections. Il s’agit tout simplement de la meilleure buteuse de ce groupe.


187

Bon courage à toutes les défenses de ce Mondial qui vont tomber sur Astride N’Gouan. La Messine mesure 1m87 et joue au poste de pivot. Véritable aimante à ballon, l’ancienne du Brest Bretagne Handball risque encore de faire très mal, grâce à sa taille, à bon nombre de sélections durant ce Mondial.


2000

Parmi les vingt joueuses présentes au Japon, la pivot Pauletta Foppa est la plus jeune. Seule fille à être née en 2000, la Brestoise fêtera ses dix-neuf ans le 22 décembre prochain. Et dire qu’elle est, à son âge, déjà championne d’Europe.


16

C’est le nombre de handballeuses de ce groupe France qui jouent en Ligue Butagaz Energie. Metz, champion de France en titre, est le club le plus représenté. Parmi les quatre joueuses qui jouent à l’étranger, trois évoluent à Györ : Amandine Leynaud, Estelle Nze-Minko et Béatrice Edwige. La dernière des Bleues est Gnonsiane Niombla, qui évolue sous les couleurs de Siofok.


1

Si il y a une seule déclaration à retenir d’Olivier Krumbholz avant le début de ce Mondial, c’est bien celle-ci : « Nous arrivons bien sûr en pleine confiance mais n’oublions que nos adversaires seront pleines d’agressivité car elles ne sont pas encore qualifiées pour Tokyo. »


Photo à la Une : (@Nantes.fr)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer