FootballFootball : Championnats étrangers

4 choses à savoir sur le Reign FC, future franchise de l’OL aux USA

Alors que l’Olympique Lyonnais s’apprête à racheter la franchise américaine du Reign FC, tour d’horizon de cette équipe, installée à Seattle, et qui devrait passer sous pavillon « OL » dès la prochaine saison de NWSL.

Club d’une certaine… Megan Rapinoe

Comme un symbole. Meilleure joueuse du dernier Mondial en France, grande favorite pour remporter le Ballon d’Or 2019 et succéder à Ada Hegerberg, Megan Rapinoe (34 ans) évolue au Reign FC depuis 2013. L’internationale américaine avait d’ailleurs été libérée par sa franchise seulement six mois après sa signature pour rejoindre… l’Olympique Lyonnais. Le temps d’une demi-saison, Rapinoe a donc porté les couleurs de l’OL, avant de retrouver le Reign FC, club avec lequel elle a remporté deux NWSL Shield, récompense annuelle attribuée à l’équipe de la Ligue nationale de soccer féminin avec le meilleur dossier de la saison régulière.

Une franchise pionnière en NWSL

Alors que le visage de la NWSL actuelle a mis du temps à se dessiner – la National Women’s Soccer League est la troisième tentative d’organisation d’un championnat professionnel de football féminin aux États-Unis, après la Women’s United Soccer Association (2001-2003), puis la Women’s Professional Soccer (2010-2012) – le Reign FC peut se targuer de faire partie des huit franchises pionnières de la Ligue. Basée à Seattle, l’équipe de Megan Rapinoe a participé à toutes les saisons de NWSL, en échouant à deux reprises en finale face au FC Kansas City (2014, 2015).

L’OL arrive… un nouveau stade aussi ?

Si le Reign FC a réalisé des records en terme d’affluence lors de la dernière saison de NWSL qui vient de s’achever, la franchise américaine ne compte pas en rester là et entend bien se munir d’un stade flambant neuf. « Le projet de nouveau stade représente une opportunité unique pour Tacoma (ville de la banlieue de Seattle) et pour l’ensemble de la région, car il s’agit peut-être du premier stade spécialement conçu pour le football et les exigences d’une équipe de football féminine professionnelle, a déclaré de président du Reign FC, Bill Predmore. Nous continuerons à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour soutenir les efforts du maire Woodards, des Sounders, des Rainier, de la ville de Tacoma et du métro Parks Tacoma afin de contribuer à la réalisation du projet de stade le plus rapidement possible.» Et si l’arrivée de l’OL précipitait les choses ?

Le point commun entre l’OL et le RFC ? Jess Fishlock !

Elle a surement contribué à ce rapprochement. Au même titre que Megan Rapinoe, l’internationale galloise Jess Fishlock a elle aussi porté les couleurs de l’Olympique Lyonnais. Prêtée par le Reign FC au champion de France la saison dernière, la milieu de terrain a notamment remporté l’UEFA Women’s Champions League avec les Fenottes. « Quand Bill a annoncé la nouvelle, j’étais abasourdi. Je me suis mise à rêver de toutes les possibilités que les deux clubs pourraient accomplir ensemble, a-t-elle confié. Lyon et Reign sont deux organisations incroyables et je suis très fière d’avoir joué pour les deux clubs. Réunir les équipes est pour moi la combinaison parfaite. Je ne peux littéralement pas penser à un meilleur résultat pour deux clubs qui sont si dévoués à la croissance du football féminin. Je suis incroyablement enthousiasmée par ce que l’avenir réserve aux deux clubs. »

Megan Rapinoe et Jess Fishlock sous le maillot du Reign FC.

Photo à la Une : (@DR)

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer