HandballHandball : Championnat du monde 2019Handball : Equipe de France

France – Corée du Sud : Les flops de la rencontre

Après la déroutante défaite de l’équipe de France contre la Corée du Sud (29-27) en ouverture du Mondial 2019 au Japon, Le Sport au Féminin s’est penché sur les points noirs d’une rencontre que les Bleues devront rapidement oublier.

Une Catherine Gabriel loin d’être rassurante

Oui, il est facile de taper sur les plus jeunes après une défaite comme celle-ci, mais le cas de Catherine Gabriel semble important a évoquer. Choisie comme doublure d’Amandine Leynaud par Olivier Krumbholz aux dépends de Roxanne Frank, la gardienne de Besançon est entrée en jeu juste après la pause. En sept minutes passées sur le terrain, la joueuse de vingt-cinq ans n’a réussi aucune parade et c’est à partir de ce moment là que les Coréennes ont commencé à faire le trou dans ce match. Une performance forcément décevante alors qu’Amandine Leynaud a encore une fois été performante avec douze arrêts. Si elle était amenée à rejouer dès dimanche contre le Brésil, Catherine Gabriel devra réagir, sous peine de voir son sélectionneur faire un premier changement dans son groupe. Déjà.

Un arbitrage difficile à analyser

Ce samedi à Yamaga au Japon, les deux arbitres du match des Bleues n’ont pas été de exempts tout reproches. Forcément, il est facile de trouver l’excuse de l’arbitrage après une défaite mais la paire uruguayenne n’a pas été à la hauteur d’une rencontre de Championnat du monde. Souvent tombés dans le piège des Coréennes, les deux hommes ont sifflé de nombreux passages en force ou blocs offensifs interdits de la part des Françaises. Heureusement pour les Tricolores, ce ne sera pas la paire uruguayenne au sifflet lors de leur prochain match face au Brésil.

Des Bleues trop attentistes en défense

Encaisser vingt-neufs buts contre la Corée du Sud n’est pas un signe très rassurant. Alors que les Françaises ont toujours basé leurs victoires avant tout sur la qualité de leur défense, on comprend mieux pourquoi elles n’ont pas gagné ce samedi. Incapables de bloquer Eun Hee Ryu, l’arrière droite Sud Coréenne, les coéquipières de Béatrice Edwige ont souvent paru trop attentistes en défense alors qu’Olivier Krumbholz leur a souvent dit lors des temps morts d’aller chercher les Asiatiques un peu plus haut. La défense en 1.5 de l’équipe de France a aussi laissé beaucoup d’espaces dans le dos de la défenseure avancée. Quoi qu’il en soit, face à une équipe rugueuse du Brésil, il faudra absolument améliorer ce rendement défensif afin d’envisager une première victoire dans ce Mondial.


Photo à la Une : (@EquipesFranceHand)

Timothée de Fraguier

Originaire de Bretagne, passionné de sport féminin depuis ses débuts, Timothée de Fraguier est depuis quelques semaines journaliste pour Le Sport au Féminin, en parallèle de ses études de journalisme à Nice.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer