HandballHandball : Championnat du monde 2019

L’Espagne assomme la Roumanie lors du premier choc de ce Mondial

Pour son entrée en lice dans ce Mondial, l’Espagne a donné une leçon à la Roumanie (31-16). Une victoire qui lance parfaitement les coéquipières d’Alicia Fernandez Fraga qui prennent la tête du groupe C. C’est en revanche une énorme désillusion pour les Roumaines.

C’était le match qu’il ne fallait pas louper ce samedi. En même temps que celui des Françaises, ce choc entre l’Espagne et la Roumanie avait des allures, sur le papier, de véritable quart de finale. Mais heureusement pour les Roumaines, ce n’était qu’un premier match de poule. Archi-dominées tout au long de cette rencontre, les coéquipières de Gabriela Perianu, auteure d’un seul but sur sept tentatives, se sont lourdement inclinées face à l’Espagne (31-16).

Le rouleau compresseur espagnol est déjà au top

Placée parmi les outsiders de cette compétition, tout comme la Roumanie, l’Espagne paraît déjà au top. Espérons pour elles que ça ne soit pas trop tôt dans la compétition. Quoi qu’il arrive, la partition du jour des coéquipières d’Alicia Fernandez Fraga, meilleure buteuse du match avec six réalisations, a été parfaite. Omniprésentes en attaque et solides défensivement, elles ont asphyxié leur adversaire. La Roumanie a encaissé un tiers de ses buts sur jet de sept mètre. La preuve d’un vrai défaut défensif du côté des coéquipières de Gabriela Perianu. L’Espagne qui a remporté les deux périodes assez largement, de sept buts la première (16-9) et de huit la seconde (15-7), a tenu cet écart tout au long de la rencontre. Leur victoire 31-16 est un premier coup de tonnerre dans un Mondial qui vient à peine de débuter.

Mais rien n’est fini dans ce groupe C, loin de là. La Roumanie devra impérativement se relever de cette humiliation dès ce dimanche face aux novices du Sénégal tandis que l’Espagne pourra déjà prendre le large au classement en cas de victoire contre la Hongrie, vainqueur du Kazakhstan un peu plus tôt dans la journée.


Photo à la Une : (@Iberdrola)

Timothée de Fraguier

Originaire de Bretagne, passionné de sport féminin depuis ses débuts, Timothée de Fraguier est depuis quelques semaines journaliste pour Le Sport au Féminin, en parallèle de ses études de journalisme à Nice.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer