Ski-Glace

Que retenir du premier sprint dames de la saison ?

Ça y est, la saison de biathlon a officiellement repris ce week-end avec la première étape de la Coupe du monde à Östersund. C’est reparti pour du suspense, de la tension, des déceptions mais aussi et surtout de belles victoires.

Ce dimanche après-midi avait lieu le premier sprint dames, une course qui a vu triompher Dorothea Wierer. Mais au-delà de cette victoire, voici ce qu’il faudra retenir de cette première épreuve individuelle.

Dorothea Wierer est toujours la meilleure

Avec son dossard jaune, Dorothea Wierer a montré qu’elle repartait sur les mêmes bases que la saison dernière : rapide au tir et intenable sur les skis. Et malgré un 9/10 au tir, elle est arrivée avec plus de 20 secondes d’avance sur Denise Hermann jusque-là en tête et auteure du même score au tir. C’est dire si l’Italienne a survolé la course sur ses skis. Premier sprint de la saison et elle est déjà dans le rythme. Ses concurrentes sont prévenues : elle sera difficile à aller chercher cette année encore !

La Norvégienne Marte Olsbu Roiseland déjà en forme

Avec un 8/10 au tir, il était peu probable de voir la Norvégienne se positionner sur le podium à l’issue de la course. Et pourtant, grâce à une excellente performance sur les skis – qui lui vaut même le meilleur temps à ski sur la course – la Norvégienne a démontré qu’il faudrait à nouveau compter sur elle cette année. Elle parvient à accrocher la 2e place, à 8.6 secondes de la tête.

Célia Aymonier, première française

Auteure d’un relai mixte plus que compliqué au tir samedi, il était difficile de dire avant la course dans quel état d’esprit la Française prendrait le départ cette après-midi. Et c’est avec un gros mental qu’elle s’est présentée. Auteure d’un 9/10 dans une course où les 10/10 se sont de toute façon faits rares, elle a franchi la ligne d’arrivée à la septième place provisoire. Un rang qu’elle a perdu au fil des arrivées des autres biathlètes mais finalement, elle termine tout de même à la 9e place. Un top 10 qui lui permet d’entamer idéalement sa saison individuelle mais surtout de terminer meilleure française de la course.

En espérant que l’épreuve de samedi soir n’était qu’un faux départ et que le vrai lancement de sa saison a eu lieu ce dimanche, sur le sprint.

Justine Braisaz a craqué dès le premier tir

En arrivant sur le pas de tir pour le couché, Justine Braisaz pouvait encore nourrir de grandes ambitions pour cette course. Quatrième temps de ski à ce moment-là, elle semblait en mesure de lutter pour le podium. Mais avec quatre fautes dès ce premier tir, elle a abandonné toute chance de performance ce dimanche. Difficile de dire ce qui s’est passé mais alors que cette saison s’annonce charnière pour la skieuse des Saisies, il faudra être attentif à sa prochaine course pour voir ce premier sprint était seulement un démarrage un peu raté. Rendez-vous donc jeudi pour l’individuel.

Cette nouvelle saison de biathlon repart donc sur des bases similaires que celle de l’année dernière. Pas de grosse surprise ce dimanche après-midi à Östersund. À noter, tout de même la belle performance de la suédoise Elvira Oeberg, qui termine 12e pour sa première course en Coupe du monde.


Photo à la Une : (@DR)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer