Football

Saki Kumagai (OL), élue meilleure joueuse asiatique de l’année

La milieu de terrain japonaise de l’Olympique Lyonnais vient de remporter pour la première fois le prestigieux trophée de meilleure joueuse d’Asie. Elle devance l’attaquante chinoise Li Ying et la défenseuse centrale Ashalata Devi Loitongbam.

À l’OL Féminin depuis 2013, Saki Kumagai figure souvent dans les short lists de récompenses individuelles mais obtient rarement le trophée. Aujourd’hui, elle met fin à cette disette et repart de Hong Kong avec le prix de la meilleure joueuse asiatique de l’année 2019.

Une joueuse clé à l’Olympique Lyonnais

Il faut dire que son année a été d’une richesse telle qu’il était quasi impossible de voir le trophée lui échapper. Avec l’OL, elle a réalisé le triplé Championnat – Coupe de France – Ligue des champions. Et même si elle a été beaucoup remplaçante la saison dernière à cause d’une très forte concurrence, elle a toujours su répondre présente lors de ses entrées. Depuis l’arrivée de Jean-Luc Vasseur au poste d’entraîneur cet été, elle enchaîne les matchs et les performances. Infatigable au poste de milieu de terrain, elle s’est même muée en buteuse décisive lors du dernier OL-PSG. En inscrivant l’unique but du match d’une magnifique tête, elle avait permis à son équipe de creuser l’écart au classement avec son adversaire du jour.

Souvent discrète en dehors des terrains, elle avait été sous le feu des projecteurs ce jour-là, pour le plus grand bonheur de ses coéquipières qui l’avaient toutes félicitée publiquement ou sur les réseaux sociaux.

Une star avec la sélection japonaise

Mais Saki Kumagai est également un maillon essentiel de la sélection japonaise dont elle est la capitaine et avec laquelle elle a été championne du monde en 2011. C’est d’ailleurs elle qui avait inscrit le penalty victorieux lors de la séance de tirs au but en finale.

Cette année, le Japon a été éliminé dès les 1/8e de finale par les Pays-Bas, futur finaliste. Pour autant, Saki Kumagai et ses coéquipières avaient su proposer un jeu séduisant notamment lors de leur victoire face à l’Ecosse en match de poule. Joueuse déterminante, sur laquelle se repose toute l’équipe nationale, Saki Kumagai est une star dans son pays. Et malgré sa timidité, elle est perçue comme un véritable porte-étendard du football féminin asiatique.

Si elle ne fait pas partie des nommées au Ballon d’Or 2019 – contrairement à l’année dernière où elle avait terminé 12e – elle figurait parmi les cinq finalistes du tropée Women’s Footballer of the Year de la BBC en mai dernier. C’est dire si Saki Kumagai est un pilier de sa sélection et de son club. Grâce à cette récompense obtenue ce lundi, l’OL féminin continue de garnir son armoire à trophées individuels et espère poursuivre dès ce soir lors de la cérémonie du Ballon d’Or…


Photo à la Une : (@FIFA)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer