TennisTennis : WTA

WTA : Homophobie et déclarations scandaleuses, la légende Margaret Court crée la polémique

Alors que les exploits sportifs de Margaret Smith Court seront célébrés en 2020, cinquante ans après son Grand-Chelem, l’organisation de ces hommages s’annonce plus que délicate. A juste titre.

Si le rayonnement sportif de Margaret Court fait l’unanimité à travers le monde, le comportement de la femme soulève de grandes polémiques. A juste titre. Alors que les exploits de l’Australienne seront célébrés en 2020, cinquante ans après son année record, l’organisation de cette hommage s’annonce plus que délicate. Pour rappel, l’Aussie est la détentrice du record de titres en Grand-Chelem (24) devant l’Américaine Serena Williams (23). En 1970, Margaret Smith Court était entrée dans la légende du tennis en réalisant le Grand-Chelem (succès lors des quatre GC de l’année).

Mais voilà. Si la tenniswoman était sublime, la femme crée d’énormes controverses, se mettant à dos le monde du tennis, et pas que. Entre déclarations homophobes et dérapages verbaux incontrôlés, la native d’Albury, devenue pasteur et pentecôtiste, ne cesse de créer la polémique. « Les top joueuses lesbiennes entraînent des femmes plus jeunes qui les admirent dans leurs fêtes et c’est comme cela que le phénomène se propage. Les transgenres, c’est le diable, mais c’est ce qu’Hitler et le communisme ont fait : s’immiscer dans l’esprit de nos enfants. »

Et alors que de nombreuses voix se soulèvent pour renommer la Margaret Court Arena, terrain mythique de l’Open d’Australie, la Fédération Australienne a tenu à s’exprimer à ce sujet. « La Fédération Australienne ne cautionne pas les avis personnels de Margaret, qui ont blessé de nombreuses personnes dans la communauté depuis maintenant quelques années. Ils ne s’accordent pas avec les valeurs d’égalité, de diversité et d’inclusion défendues pas la Fédération. » De son côté, la principale intéressée botte en touche. «C’est une étape incroyable pour moi, et je n’arrive pas à croire à quel point le temps est passé vite. C’est toujours super de revoir les autres légendes du tennis et je remercie la Fédération Australienne. »


Photo à la Une : (@WTA)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer