Judo

Au chômage et championne olympique, le cruel parcours d’Emilie Andéol

Championne Olympique à Rio en 2016, Emilie Andéol ne s’en sort pas financièrement. Actuellement au chômage, la judoka tricolore a donné une interview poignante à nos confrères du Parisien.

Sur le toit du monde il y a un peu plus de trois ans à Rio, Emilie Andéol vit une véritable descente aux enfers. L’ex-judokate française connait une après carrière compliquée. Pour Le Parisien, elle a livré un poignant témoignage au Parisien. Sans emploi et pourtant médaillée d’or il y a peu, elle évoque la détresse dans laquelle elle se trouve actuellement, « Oui, je suis championne olympique et je suis au chômage. Au début, c’était difficile… » explique-t-elle au quotidien.

« C’était difficile de l’avouer, de se dire que j’ai charbonné pendant douze années pour en arriver là. Je me suis battue, personne ne croyait en moi, j’étais la bonne personne à l’entraînement que personne ne regardait. J’ai gagné les Jeux, je me suis dit : Je vais en profiter. Et finalement, rien. Parfois, je regrette d’avoir été championne olympique, la chute aurait été moins dure. On idéalise trop un titre olympique. Je pensais tellement que ça changerait ma vie. »

Si son titre olympique l’a propulsée sur un petit nuage, Emilie Andéol n’en a pas oublié la suite des évènements. « Un bac, un DUT techniques de commercialisation, une licence management des organisations, des diplômes pour être professeure de judo, j’ai toujours été consciente que le sport, ce ne serait que dix ans de ma vie, j’ai coché toutes les cases. Depuis, j’envoie des CV, des lettres, j’ai fait un bilan de compétences, j’ai peaufiné, j’ai repris des études.« 

Sans réponse positive, la Martiniquaise est retournée sur ses terres girondines et puise dans ses ressources. « La Fédération de judo a prolongé ma bourse d’un an car j’ai mis en place une tournée, mais, en janvier, tout ça va s’arrêter. » Grâce à son témoignage, largement relayé sur les sites d’informations, nul doute que son profil puisse intéresser. Il ne faudra pas trop s’éloigner du téléphone dans les prochains jours.


Photo à la Une : (@FFJudo)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer