HandballHandball : Championnat du monde 2019

Mondial : Au terme d’une finale époustouflante, les Pays-Bas se hissent sur le toit du monde

Au terme d’une finale de très grande qualité et qui a tenu toutes ses promesses, les Pays-Bas ont dominé l’Espagne pour l’épilogue du Mondial au Japon (30-29). Les filles d’Emmanuel Mayonnade sont sacrées championnes du monde pour la première fois de leur histoire.

Pour l’épilogue de ce Mondial au Japon, les fans de handball ont eu le droit à une finale de très grande qualité. Entre des Espagnoles décomplexées qui ont joué crânement leur chance, et des Hollandaises qui ont su se montrer décisives dans les moments clés, cette rencontre a tenu toutes ses promesses. Comme souvent, l’issue de cette finale s’est jouée sur des détails, avec une décision arbitrale des soeurs Bonaventura, encore une fois excellentes au sifflet ce dimanche.

L’Espagne a débuté la rencontre tambour-battant. Ultra motivées à l’idée de soulever leur premier titre mondial, les coéquipières d’Alexandra Cabral Barbosa, auteure une fois de plus d’un match de grande classe (sept buts), ont tenu la dragée haute aux Oranjes pendant toute la rencontre. Les Pays-Bas menaient à la mi-temps (16-13) et durant toute la seconde période, avant de voir les Guerreras revenir à hauteur en toute fin de match.

Une fin de match haletante

Les Bataves justement, qui ont eu l’occasion de passer devant dans les derniers instants du match, mais qui ont été pénalisées d’un refus de jeu. Il restait alors trente secondes à jouer, pour que les Espagnoles marquent et écrivent l’un des plus beaux chapitres de leur histoire. C’était sans compter sur la hargne défensive des coéquipières de Tess Wester. Sur une de ses dernières relances, à six secondes de la fin du match, la gardienne néerlandaise a voulu relancer – contrée par le bras d’Ainhoa Hernandez Sarrador, qui a alors pris un carton rouge et offert un jet de sept mètres à Lois Abbingh. Un cadeau de Noel avant l’heure, pour celle qui devrait être élue meilleure joueuse du tournoi. Cette dernière n’a pas tremblé et a inscrit le but libérateur pour tout le peuple oranje.

Au terme d’une compétition riche en émotions et d’une finale passionnante, les Pays-Bas décrochent le titre de champion du monde pour la première fois de leur histoire. La déception sera grande pour la Roja qui a crevé l’écran à Kumamoto et qui restera la belle surprise de cette compétition. Pour sa première compétition internationale, l’entraîneur français Emmanuel Mayonnade décroche le titre suprême. Et Cocorico, un Français est champion du monde !


Photo à la Une : (@IHF)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer