HandballHandball : Championnat du monde 2019

Mondial : Tout ce qu’il faut savoir avant la finale Pays-Bas – Espagne

La finale du Mondial de handball au Japon a lieu ce dimanche à 12h30. Cette rencontre verra les Pays-Bas affronter l’Espagne. Deux équipes qui n’ont jamais été championnes du monde. Alors, qui est est favori ? Éléments de réponse.

Leur parcours dans ce Mondial

L’Espagne a remporté l’ensemble de ses rencontres en phase de poule. Dès le début de la compétition, les Espagnoles se sont montrées redoutables et ont largement dominé des sélections réputées comme le Monténégro, la Hongrie ou encore la Roumanie. Lors du tour principal, les Guerreras ont fait match nul contre la Suède avant de battre facilement le Japon et de chuter lourdement contre la Russie. Une défaite anecdotique car les Ibériques se sont quand même qualifiées en demi-finale.

Les Hollandaises ont débuté de la pire des manières ce Mondial en chutant contre la Slovénie lors du premier match. Les Pays-Bas ont ensuite déroulé dans le groupe A en réalisant même l’exploit de battre la Norvège. Le tour principal a été beaucoup plus délicat à gérer pour les joueuses d’Emmanuel Mayonnade, qui se sont inclinées contre l’Allemagne puis face au Danemark. Avant de s’imposer contre la Corée et de se qualifier in-extremis pour le dernier carré de cette compétition.

Leur demi-finale

Les Guerreras ont largement disposé de la Norvège lors d’une demi-finale serrée la première mi-temps (13-13) mais qui a vu les Espagnoles accélérer en seconde. Au terme d’une rencontre de haut niveau, l’Espagne a déroulé pour s’imposer de six buts contre des Norvégiennes décevantes (28-22).

Les Oranjes se sont elles qualifiées pour la finale au terme d’un rude combat contre la Russie. Si aucune des deux sélections n’a réussi à prendre plus de deux unités d’avance sur son adversaire, les Hollandaises ont finalement triomphé des Russes grâce à cinq dernières minutes plus solides de leur part. Au final, une victoire d’un petit but (33-32) qui a permis aux filles d’Emmanuel Mayonnade de filer en finale.

La joueuse majeure

L’Espagne compte dans ses rangs Alexandrina Cabral Barbosa, la cinquième meilleure buteuse de ce Mondial. Avec cinquante-trois buts inscrits, l’arrière gauche de Nantes est l’atout offensif numéro un de sa sélection. Elle a même terminé meilleure marqueuse de la demi-finale contre la Norvège avec sept buts. La joueuse majeure de la Roja, qui sera surveillée comme l’huile sur le feu lors de cette finale.

Les Pays-Bas ont dans leur rang la deuxième meilleure marqueuse de ce Championnat du monde avec soixante-quatre réalisations. Il s’agit de Lois Abbingh. L’arrière gauche de Rostov sera assurément la joueuse à surveiller de près pour l’Espagne, surtout après sa demi-finale exceptionnelle conclu avec huit buts. Les Ibériques devront aussi se méfier de sa compatriote Estavana Polman, sixième meilleure buteuse de la compétition avec quarante-neuf buts marqués dont neuf lors du match face à la Russie.

Les deux gardiennes

Avec 32% d’arrêts depuis le début de la compétition, Silvia Navarro Gimenez est une valeur sûre à son poste. Titulaire indiscutable dans la cage des Espagnoles, la joueuse de 40 ans a une expérience qui pourrait s’avérer essentielle pour un match de cette importance.

Face à elle, Tess Wester. Une gardienne bien plus jeune que son homologue du jour (26 ans) qui en est à 31% d’arrêts dans ce Mondial. Un pourcentage de réussite quasiment identique à celui de la gardienne espagnole. La Hollandaise, souvent décisive au niveau des tirs de près, devra être à son meilleur niveau ce dimanche. Un niveau qu’elle avait atteint en 2015 en étant élue meilleure joueuse à son poste lors du Mondial au Danemark.

Les derniers affrontements

Depuis 2010, dix affrontements ont eu lieu entre l’Espagne et les Pays-Bas. Au niveau du bilan général de ces confrontations, il y a une égalité parfaite avec autant de victoires pour les Espagnoles que pour les Hollandaises (5) et surtout aucun match nul entre ces deux sélections. A noter que leur dernier affrontement avait eu lieu lors de l’Euro 2018 et les Pays-Bas s’étaient imposés d’un petit but (28-27).

Notre pronostic

Peu de personnes auraient parié sur la présence de l’Espagne en finale de ce Mondial. Mais après neufs matchs disputés, les Guerreras sont bien en finale contre les Pays-Bas. Une sélection souvent présente dans le dernier carré des grandes compétitions, mais qui n’a jamais été championne du monde, à l’instar des Espagnoles. Quoi qu’il arrive, l’histoire s’écrira ce dimanche, et si les Oranjes paraissent un petit cran au dessus des Espagnoles, une finale reste une finale et rien n’est jamais joué à l’avance.


Photo à la Une : (@DR)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer