Football

Sonia Haziraj, entraîneure des U19 : « Nombreuses sont celles qui seront appelées en sélections jeunes »

Dans un entretien accordé à la Fédération Française de Football, Sonia Haziraj, entraîneure des U19 féminines et coordinatrice du Plan de Performance Fédéral, s’est exprimée sur le rassemblement annuel des Pôles Espoirs Féminins à Clairefontaine, tout en évoquant ses objectifs. Extraits.

Les intervenants

« Les huit Pôles Espoirs Féminins (Blagnac, INSEP, Liévin, Mérignac, Rennes, Strasbourg, Tours et Lyon) ont été rassemblés à Clairefontaine. Toutes les joueuses étaient convoquées – à l’exception des blessées – ainsi que les dirigeant(e)s de ces structures et leurs adjoint(e)s. Au total, près de deux cents personnes participent chaque année à ce rendez-vous, supervisé par Hubert Fournier, Directeur Technique National. »

Le programme

« Nous avons décidé de reprendre un ancien format. Dès la première matinée, des matchs interpôles ont eu lieu. Ils permettent aux joueuses d’évaluer elles-mêmes leur niveau les unes par rapport aux autres. Après ces oppositions, nous avons dédié le reste du contenu sportif à un travail spécifique, par catégorie d’âge : U16, U17 et U18. Les pôles fonctionnent de la sorte. Cela permet d’avoir une formation plus précise. Ensuite nous leur avons proposé différents ateliers dont un media training ou encore des analyses vidéo de matchs de la Coupe du Monde. Nous avons fait appel à des intervenants comme Élisabeth Loisel (ancienne sélectionneure de l’Équipe de France féminine, membre de la DTN à la FFF et observatrice pour la FIFA) dont l’expertise technique est indispensable pour les joueuses. »

Les objectifs

« Tout d’abord, il permet aux entraîneur(e)s des sélections féminines, également convié(e)s, d’observer l’ensemble des joueuses des Pôles Espoirs Fédéraux. En effet, nombreuses seront celles qui seront appelées en sélections jeunes. Du côté des participantes, c’est l’opportunité de se rencontrer sur les terrains et en dehors. Enfin, c’est l’occasion de les accompagner sur diverses thématiques liées à leur quotidien et répondre à leurs questions. Avec l’atelier centré sur la communication et les médias, nous avons fait en sorte de rappeler les fondamentaux de la gestion d’image sur les réseaux sociaux et les bonnes pratiques lorsqu’on est confronté à la presse. Les matchs entre pôles étaient très satisfaisants. Nous espérons que d’autres rencontres seront organisées tout au long de la saison. »


Photo à la Une : (@FFF)

Romain Boisaubert

Romain est le fondateur du média Le Sport au Féminin, directeur de la publication, de la rédaction et du développement. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier. Romain collabore également pour le Racing Club de Grasse, dont il est le responsable de la communication, et pour Monaco Tribune, où il est en charge des sports.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer