Athlétisme

Rénelle Lamote : « Si je me loupe, je sais que ça va avoir un impact sur mes vies personnelle et professionnelle »

Alors qu’elle vient tout juste de changer d’entraîneur, Rénelle Lamote s’est confiée auprès de la Fédération Française d’Athlétisme. Son passé, son avenir mais aussi ce changement de coach, la spécialiste du 800m n’a éludé aucun sujet. Morceaux choisis.

« J’ai vraiment la sensation d’avoir eu une carrière en deux parties. La première a été magique et incroyable. Elle a démarré quand je suis arrivée à Fontainebleau et a duré jusqu’aux championnats du monde de Pékin en 2015. Ensuite, ça a été très dur pour moi sur le plan émotionnel. J’ai découvert l’aspect professionnel du sport et tout ce que ça impliquait. J’ai compris que c’était devenu mon métier. Les blessures m’ont bien sûr fait perdre de l’insouciance. Avant, l’athlé était un jeu pour moi. J’aimais être la meilleure. Je n’avais rien à perdre si je ratais un championnat. Là, si je me loupe, je sais que ça va avoir un impact sur mes vies personnelle et professionnelle.

>> À LIRE AUSSI : Rénelle Lamote change d’entraîneur

Je n’aurais jamais pu faire du haut niveau sans Thierry (Choffin). Quand je suis arrivée à Fontainebleau, j’ai passé les tests d’entrée un peu par hasard. Je ne pensais pas que ça me mènerait où j’en suis aujourd’hui. Thierry, je lui dois énormément et j’en ai conscience. Et même si je pars, j’espère qu’il sait que ma reconnaissance restera intacte.Toute ma vie, je le remercierai pour tout le temps qu’il m’a accordé. J’arrive dans un nouveau groupe. Il va falloir que je m’adapte. Je vais m’investir à 100 % et donner tout ce que j’ai. L’important pour moi, aujourd’hui, est de retrouver le plaisir et la sérénité à l’entraînement. Quand ça sera le cas, je sais que ça va rouler. »


Photo à la Une : (@DR)

Timothée de Fraguier

Originaire de Bretagne, passionné de sport féminin depuis ses débuts, Timothée de Fraguier est depuis quelques semaines journaliste pour Le Sport au Féminin, en parallèle de ses études de journalisme à Nice.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer