HandballHandball : Ligue Butagaz Énergie

Ligue Butagaz Energie : Brest leader, Metz s’accroche, Fleury et Nice assurent

Pour le compte de la douzième journée de Ligue Butagaz Énergie, l’ensemble des équipes étaient sur le pont ce dimanche. On retiendra notamment le carton du BBH sur le terrain du Paris 92 et la victoire au couteau de Metz contre Nantes. Voici les résultats des matchs de cet après-midi.

Deux semaines à peine après le sacre des Pays-Bas lors du Mondial au Japon, Sandra Toft et les autres handballeuses étaient de retour dans les salles françaises pour la reprise de la Ligue Butagaz Énergie. Cette douzième journée de championnat aura été marquée par de nombreuses rencontres pleines de rebondissements. Le spectacle était également au rendez-vous.

Comment commencer ce « tour des salles » par une autre équipe que Brest ? Les joueuses du BBH ont atteint un très bon niveau pour un match de reprise. Qui plus est sur le terrain du Paris 92 d’Allison Pineau. Dans le sillage d’une Ana Gros encore exceptionnelle et auteure de neuf buts, les Rebelles menaient déjà de douze longueurs à la pause (20-8). Si les deux équipes ont fait match nul en seconde période (11-11), le mal était fait pour une équipe parisienne totalement dépassée en début de rencontre et qui n’a fait que subir la force offensive du BBH (31-19).

Étincelante au Japon, Eun Hee Ryu n’aura pas réussi à peser sur cette rencontre en marquant seulement quatre buts. Un bilan bien insuffisant qui montre les errements d’une équipe qui était quatrième de cette LBE avant cette journée. Du côté des joueuses de Laurent Bezeau, cette victoire leur permet de garder la tête du championnat et d’envoyer un nouveau message fort aux onze autres équipes de l’hexagone.

© Metz Handball

L’autre choc du jour mettait aux prises Metz, deuxième, à Nantes, troisième. Ce duel dans l’antre des Dragonnes sentait la poudre. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on n’a pas été déçu. À la pause, la surprise était de taille puisque Nantes menait de trois longueurs (12-9). On imaginait alors le pire pour les joueuses d’Emmanuel Mayonnade, mais les Messines ont réussi à revenir petit à petit. Revenues au score et même devant en milieu de seconde période, les coéquipières de Manon Houette se sont fait très peur. Au terme d’une fin de match très hachée, les Messines ont finalement réussi à s’imposer d’un petit but (25-24). Une victoire qui leur permet de rester à égalité de point avec Brest et de prendre de la distance sur les Nantaises, désormais à quatre points des Dragonnes.

Dans les autres rencontres de l’après-midi, on retiendra la difficile victoire de l’OGC Nice à Merignac. Les Niçoises ont dû attendre les quinze dernières minutes pour prendre le large dans la salle de la lanterne rouge. Une victoire de six buts (31-25) acquise grâce aux neuf buts de Mélissa Agathe qui a parfaitement répondu aux neuf réalisations de Laurie Puleri pour Mérignac. Fleury Loiret a aussi fait respecter la hiérarchie en disposant assez facilement de Bourg-de-Péage (30-22). Un match marqué par les huit buts d’Alexandra Lacrabère et qui permet aux Fleuryssoises de prendre la quatrième place aux dépens de Paris 92.

Le JDA Dijon a réussi à faire la différence au bout du suspense en disposant de Toulon Saint-Cyr (28-26). Cette victoire à l’extérieure permet aux Dijonnaises de revenir sur leur adversaire du jour et même de les dépasser en prenant la huitième place. Enfin, les joueuses de Besançon ont dominé dans leur salle Chambray Touraine d’un petit but (24-23). Un résultat positif qui permet aux filles de Raphaëlle Tervel de rester sixièmes avant leur prochain déplacement du côté de Nice, leur plus proche poursuivant au classement.


Photo à la Une : (@BBH)

Timothée de Fraguier

Originaire de Bretagne, passionné de sport féminin depuis ses débuts, Timothée de Fraguier est depuis quelques semaines journaliste pour Le Sport au Féminin, en parallèle de ses études de journalisme à Nice.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer