FootballFootball : Championnats étrangers

4 choses à savoir sur… Sam Kerr (Chelsea)

Cela a été l’événement de l’automne : la signature de la « serial-buteuse » Sam Kerr à Chelsea. Alors qu’elle débutera prochainement avec son nouveau club, retour sur quelques faits marquants de sa carrière qui témoignent de l’importance de son arrivée en Europe.

Elle a été élue meilleure joueuse de W-League dès sa première saison professionnelle

Précoce, Sam Kerr a débuté sa carrière professionnelle à quinze ans du côté de Perth en Australie. Et comme la buteuse australienne n’avait déjà pas de temps à perdre avant de marquer l’histoire de son sport, elle a su éblouir ses pairs dès sa première saison. C’est ainsi qu’à l’issue de ce premier exercice, elle remporte le trophée de la meilleure joueuse de W-League !

Elle collectionne les records

Depuis qu’elle pratique le football, Sam Kerr joue au poste d’attaquante. Un poste où elle excelle et enchaîne les buts. À seulement vingt-six ans, elle détient d’ailleurs de nombreux records : meilleure buteuse de la W-League (70 buts), meilleure buteuse de la NWSL (55 buts), meilleure buteuse sur une saison en NWSL (18 buts), etc. Alors, au bout de combien de temps à Chelsea parviendra-t-elle à faire tomber les records anglais ?

Elle a remporté deux fois le trophée de MVP en NWSL

Si Sam Kerr a choisi de quitter les Etats-Unis cette année, elle le fait par la grande porte. En effet, elle vient d’être sacrée MVP pour la saison écoulée. Et fait suffisamment rare pour être souligné : elle est la première joueuse du championnat américain à remporter ce trophée à deux reprises. Le duel à distance Miedema-Kerr s’annonce donc passionnant ces prochains mois.

Elle est capitaine des Matildas

C’est également à quinze ans que Sam Kerr a fait ses débuts en sélection nationale. À vingt-six ans, elle a déjà disputé trois Coupe du monde et porte même depuis quelques mois le brassard de capitaine. Lors du dernier mondial en France, elle a à nouveau fait parler son sens du but en marquant à cinq reprises. Si les Matildas n’ont pu aller plus loin que les 1/8e de finale cette fois, elles ont laissé présager de belles choses pour les prochaines compétitions internationales.

Les dirigeants de Chelsea savent qu’ils ne s’y sont pas trompés en faisant de Sam Kerr la joueuse la mieux payée du monde. Elle débutera probablement ce week-end avec son nouveau club et apportera assurément encore plus de spectacle dans le football européen ces prochains mois, pour le plus grand bonheur de tous les amateurs de football féminin.


Photo à la Une : (@FIFA)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer