FootballFootball : Championnats étrangers

Première victorieuse mais baptême mouvementé pour Sam Kerr avec Chelsea

L’internationale australienne, parmi les meilleures joueuses de la planète, a fait ses grands débuts sous le maillot de Chealsea ce week-end, par une victoire sur la pelouse de Reading (1-3). De quoi entamer de la meilleure des manières son aventure avec les Blues.

Elle était attendue. Et les joueuses de Reading n’ont pas manqué de lui mener la vie dure. Pour sa toute première apparition sur les pelouses anglaises de la FAWSL, Samantha Kerr a vécu une première rencontre âpre, marquée par les nombreuses fautes subies et coups reçus. De quoi baptiser la meilleure buteuse de l’histoire de la NWSL, arrivée il y a quelques jours à Chelsea en provenance des Red Stars de Chicago. « Il fait très froid pour être honnête, souriait Kerr à propos de ses premiers pas sur le sol anglais. Mais j’aime ça. Les filles sont de qualité et elles m’ont vraiment bien accueilli. Je me suis installée du mieux que je peux en neuf jours. »

Et sur le terrain, si l’Australienne a provoqué balle aux pieds et semé la pagaille dans la défense adverse pendant plus d’une heure, Kerr a connu un baptême mouvementé en FAWSL. « Les coups ? J’en ai eu quelques-uns à l’entraînement, donc j’ai déjà été la bienvenue en Angleterre, souriait l’internationale australienne à l’issue d’un match remporté par les Blues face à Reading (1-3), grâce à des réalisations de Bethany England, Guro Reiten et Erin Cuthbert. C’est un sport de contact, donc j’en ai pris pour l’équipe. Ces dernières années, j’ai remarqué que les gardiens de but et les défenseurs étaient un peu plus durs, et j’aime ça. J’aime me mettre au défi contre les meilleurs. »

« Samantha Kerr est une joueuse d’équipe incroyable, humble, travailleuse, honnête et réfléchie. »

Emma Hayes, entraîneure de Chelsea

Photo à la Une : (@DR)

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer