HandballHandball : Ligue Butagaz Énergie

LBE : Barbara Moretto (JDA Dijon) : « On veut se qualifier pour les Playoffs, et on va le faire ! »

Au JDA Dijon Handball depuis 2013, Barbara Moretto est l’une des cadres et joueuses incontournables des Artistes. Leader sur le terrain et en dehors, la meilleure buteuse du club bourguignon l’an passé s’est longuement confiée pour Le Sport au Féminin. Extraits.

Cette année, Barbara Moretto dispute sa septième saison sous les couleurs du JDA Dijon Handball. Si l’arrière droite arrive en fin de contrat en juin prochain et ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait, elle souhaite absolument se qualifier pour les Playoffs avec les Artistes, contrairement à l’année dernière, où les Dijonnaises avaient du batailler en Playdowns pour décrocher leur maintien. Pour Le Sport au Féminin, la native de Buros s’est longuement confiée. Le début de saison, le prochain match face à Fleury, son avenir où encore l’équipe de France, la numéro 13 dijonnaise nous dit tout.

Barbara Moretto dispute sa septième saison avec les Artistes de Dijon (©www.foxaep.com)

La première partie de saison

On est passé à côté d’un match que l’on aurait du gagner, à Bourg-de-Péage (défaite 28-26 lors de la dixième journée ndlr). On sortait d’un gros match et d’une belle victoire face à Brest mais on n’avait pas réussi à confirmer. Aujourd’hui on est huitième donc on est toujours dans nos objectifs de Playoffs. On fait un début de saison moyen, ni très bon ni catastrophique.

Les ambitions

Les ambitions sont de se qualifier pour les Playoffs, on est persuadé que l’on va y arriver et on va le faire ! (Rires).

La marche était trop haute face à Metz lors de la précédente journée ?

Oui. Mais je pense qu’on aurait pu les accrocher un peu plus. En première mi-temps on a vraiment mal défendu, on a manqué d’agressivité et on s’est retrouvé à moins huit à la pause. On a changé de tactique et d’état d’esprit lors de la deuxième mi-temps, la donne était différente et on a réussi à remporter ce second acte. C’est dommage car on aurait pu les déranger un peu plus. Après c’est Metz donc le niveau est vraiment plus élevé. On a perdu treize ballons en première mi-temps et on a encaissé treize buts. Face à ce genre d’équipe, la moindre erreur se paie cash.

Le déplacement à Fleury

C’est un gros match qui nous attend. A l’aller on avait perdu de peu (défaite 31-27 ndlr). Si on les bat ce sera un signal fort pour nous car on sera encore mieux placé dans la course aux Playoffs. On va là-bas pour s’imposer. En plus je n’ai pas le souvenir d’avoir gagné avec Dijon à Fleury, donc j’espère que ce sera la première ce week-end ! Pour la nouvelle année on doit s’imposer (Rires). Ca va être un match serré, car elles aussi ont besoin de s’imposer. Si on s’impose on aura un pied et demi en playoffs donc c’est un rendez-vous très important pour nous.

Y aura-t-il un plan anti Alexandra Lacrabère ?

Non. Je pense que leur base arrière est très dangereuse avec De Paula et Lacrabère, si on commence à se focaliser sur une joueuse ca libèrera des espaces pour l’autre. On va forcément défendre plus fort sur elle !

Déjà votre septième saison au sein du JDA Dijon

Oui je me sens bien ici, dans le club et dans la ville, c’est pour ça que je suis là depuis si longtemps. J’arrive en fin de contrat à l’issue de la saison donc on verra ce qu’il va se passer, on prendra un décision dans les semaines à venir. Il y a quelques joueuses cadres dans l’effectif et je pense en faire partie donc j’ai forcément un rôle à jouer. Quand on reste longtemps dans un même club on a parfois envie d’aller voir ailleurs mais d’un autre côté on se sent bien là où on est, ce n’est pas une décision facile à prendre.

L’équipe de France est toujours dans un coin de votre tête ?

Je ne vais pas dire que je n’y pense pas car toutes les joueuses professionnelles ont cette ambition. Je ne suis pas focalisée là dessus, si je suis amenée à faire des stages je serai la plus heureuse mais si je n’y arrive pas je continuerai à prendre du plaisir en club et c’est le plus important.


Photo à la Une : (@handlfh.org)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer