HandballHandball : Ligue Butagaz Énergie

Metz – Toulon Saint-Cyr : Les mots de Laurene Catani, capitaine de Toulon

Alors que Toulon Saint-Cyr se déplace ce dimanche à 17h à Metz, Laurene Catani a accepté d’évoquer ce match pour LSAF. La capitaine des Toulonnaises croit en son groupe et souhaite surtout voir la tendance s’inverser en championnat.

Après avoir perdu à l’aller (35-28), y-a-t-il un sentiment de revanche qui vous anime ?

Ce n’est pas un sentiment de revanche que l’on ressent. On veut juste leur poser des problèmes même si on vient d’enchaîner deux défaites contre des concurrents pour le maintien. Le but est de poser des problèmes à Metz même si on sait qu’elles sont plus fortes. On veut quand même montrer nos armes mais on a quand même dans l’idée qu’on a deux matchs décisif et primordiaux pour les play-offs. On veut prendre de la confiance avant de jouer contre Nice et Chambray. Chaque match sera compliqué pour nous et on doit se concentrer sur nous même avant tout.

Votre équipe possède la moins bonne attaque du championnat, comment expliquez-vous cette défaillance ?

On a la moins bonne attaque car on n’est pas assez efficaces aux tirs. On a des problèmes à ce niveau-là dans notre duel avec la gardienne. C’est un point sur lequel on travaille et l’important c’est qu’on en est consciente. On a d’autres forces et on travaille aussi en pensant à nos points faibles comme l’attaque. On fait tout pour améliorer cela étant plus efficaces devant la gardienne et ça sera déjà un bon début. Je pense qu’on montre de belles choses mais on doit faire aussi le plus simple, marquer.

Quel regard portez-vous sur votre début de saison?

Au vu du classement, je suis déçu car je ne pense pas qu’on est à notre place. On a perdu des matchs qu’on ne devait pas perdre. C’est frustrant car on a du mal à faire parler nos qualités. J’ai l’impression que notre pire ennemi, c’est nous-même. Tant que l’on n’aura pas trouvé une régularité, on n’arrivera pas à exister. Chaque match est important pour essayer d’emmagasiner de la confiance et d’être plus constantes. On persévère et on sait ce qu’il nous reste à faire. Il reste encore neuf matchs, on sait que ça va aller vite et on doit se remobiliser. Avec le groupe que l’on a, on ne mérite pas d’être là.

Quels sont vos prochains objectifs personnels ?

Je suis contente d’être la demi-centre de cette équipe. Mon rêve est de jouer la Coupe d’Europe avec Toulon. De naturel, je suis assez persévérante et bosseuse donc chaque jour j’ai l’objectif de travailler mes points forts et mes points faibles. L’objectif est aussi d’exister au sein d’un collectif comme je le fais à Toulon. J’aimerais être dans une équipe ambitieuse et qui gagne.


Photo à la Une : (@LFH)

Timothée de Fraguier

Originaire de Bretagne, passionné de sport féminin depuis ses débuts, Timothée de Fraguier est depuis quelques semaines journaliste pour Le Sport au Féminin, en parallèle de ses études de journalisme à Nice.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer