HandballHandball : Ligue Butagaz Énergie

3 questions à… Sandor Rac (Toulon Saint-Cyr Var Handball)

Coach de Toulon depuis décembre 2017, Sandor Rac va quitter le club en fin de saison. Mais avant son départ, l’ancien handballeur yougoslave souhaite voir son équipe retrouver de l’allant. Pour rappel, les Toulonnaises ont lourdement chuté à Metz ce week-end (18-31).

Votre équipe est la pire attaque de cette LBE, elle n’a marqué que 18 buts contre Metz. Comment remédier à ce problème majeur ?

Le vrai problème c’est que l’on a beaucoup de joueuses blessées. J’ai pu mettre que douze joueuses sur la feuille de match contre Metz, les postes de pivot et d’ailier n’étaient pas bien fournis pour cette rencontre. Même quand vous enlevez des joueuses aux meilleures équipes, elles ne s’en sortent pas. Et c’est ce qui nous est arrivé sur les derniers matchs.

Croyez-vous toujours à une qualification pour les play-offs en fin de saison?

Oui j’y crois, car les joueuses reviennent petit à petit dans l’équipe. Sans s’entraîner en équipe, on ne peut pas gagner. Les play-offs sont toujours possible à atteindre et j’y crois encore. J’aimerais d’ailleurs saluer le très bon match de Hawa N’Diaye contre Metz ce dimanche.

Vous allez quitter Toulon en mai prochain. Votre carrière d’entraîneur est-elle terminée ?

Connaissant mon palmarès et ma carrière d’entraîneur chez les filles, je n’ai pas envie d’arrêter. J’irais peut être à étranger, je ne sais pas encore. On verra en fin de saison ce qui s’offre à moi.


Photo à la Une : (@TSCV)

Timothée de Fraguier

Originaire de Bretagne, passionné de sport féminin depuis ses débuts, Timothée de Fraguier est depuis quelques semaines journaliste pour Le Sport au Féminin, en parallèle de ses études de journalisme à Nice.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer