HandballHandball : Ligue Butagaz Énergie

Marion Maubon (Metz Handball) : « J’avais envie de changement dans ma vie »

Joueuse du Metz Handball depuis 2015, Marion Maubon va quitter la Lorraine en fin de saison pour rejoindre Nantes. Un choix dicté par sa volonté de reprendre ses études d’ostéopathie. Jointe par téléphone, l’aillière gauche messine de 30 ans évoque également la victoire de son équipe contre Toulon ce week-end. Extraits.

Est-ce un vrai soulagement pour vous de reprendre la tête de la LBE ?

Ce n’est pas le but d’être leader au 13 janvier. Le but est d’être championnes de France en fin de saison. C’est très bien parce que c’est la place que l’on mérite vu qu’on y est, mais ça sera un soulagement uniquement si on gagne ce championnat en fin de saison.

Quel regard portez-vous sur votre victoire contre Toulon (31-18) ?

Dans l’ensemble, j’ai trouvé que c’était un match abouti. On prend très peu de buts, dû au fait que Toulon a pris peu de tirs. C’était positif, car depuis le début de l’année on prenait plus de buts que d’habitude. Cela nous a permis de jouer sur montée de balle et de revenir à nos principes de jeu. On veut toujours bien défendre et monter rapidement les ballons.

D’un point de vue personnel, vous allez rejoindre Nantes en fin de saison pour pouvoir reprendre vos études d’ostéopathie. Pourquoi avoir fait ce choix cette année ?

J’avais envie de changement dans ma vie et ça passait forcément par un changement de club. J’ai cherché une équipe dans laquelle je pouvais réaliser mon double projet, mais il n’était pas question pour moi de mettre le handball de côté. Je cherchais un club ambitieux et mon choix s’est porté sur Nantes car le club réunissait au mieux mes deux critères. C’est une équipe qui prétend au titre et qui veut jouer la Coupe d’Europe. C’est forcément attractif. On aura une équipe compétitive l’année prochaine et le projet est ambitieux.

Quels souvenirs garderez-vous de vos années messines ?

Ici, j’ai vécu des hauts et des bas. Il y a certains moments qui étaient mes meilleurs moments sportifs. D’autres étaient mes moins bons souvenirs sportifs. Pour moi, le Final Four de la saison dernière me laisse ces deux sentiments. C’était un moment très dur sportivement. Humainement, je n’avais jamais vécu ça. Dans ces quatre jours que j’ai vécu à Budapest, tout était très intense.

Quels sont vos derniers objectifs avec Metz ?

On a pour objectif de retourner au Final Four de la Ligue des champions et de gagner les deux titres nationaux (Championnat et Coupe de France). J’espère que pendant les cinq mois qu’il me reste ici, je prendrais du plaisir à jouer avec cette équipe que j’aime beaucoup et qu’on remportera des titres.


Photo à la Une : (@LFH)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer