Football

Megan Rapinoe ne veut pas que les athlètes soient « réduits au silence »

La Ballon d’Or 2019 et star du Reign FC s’est exprimée suite aux propos du président du CIO, Thomas Bach, qui a annoncé vendredi denier que toutes manifestations politiques seraient interdites aux Jeux Olympiques.

« On en fait tellement sur les manifestations. On en fait si peu sur ce contre quoi nous protestons. Nous ne serons pas réduits au silence. » C’est en ces mots que Megan Rapinoe a réfuté les propos du président du CIO Thomas Bach, qui a déclaré que « les JO ne sont pas et ne devront jamais être une plateforme de revendications politiques ou de tout discours de division. »

>> À LIRE AUSSI : Thomas Bach est attaché à l’indépendance des Jeux Olympiques

Engagée politiquement depuis plusieurs années, Megan Rapinoe milite pour l’égalité des sexes, tout en luttant contre le racisme. Elle avait notamment suivi le mouvement de protestation du joueur de football américain, Colin Kaepernick, qui avait mis un genou à terre en 2016 lors de l’hymne national afin de protester contre les violences policières envers les noirs aux États-Unis.


Photo à la Une : (@DR)

Romain Boisaubert

Romain est le fondateur du média Le Sport au Féminin, directeur de la publication, de la rédaction et du développement. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier. Romain collabore également pour le Racing Club de Grasse, dont il est le responsable de la communication, et pour Monaco Tribune, où il est en charge des sports.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer