FootballFootball : Equipe de France

Equipe de France : Corinne Diacre est de plus en plus menacée à la tête des Bleues

Alors qu’on apprenait ce lundi que Philippe Joly, entraîneur adjoint de Corinne Diacre quittait la sélection tricolore, on se demande désormais combien de temps la sélectionneuse des Bleues peut-elle encore rester à son poste ? Elle semble en tout cas de plus en plus menacée. Analyse.

Jour après jour, nuit après nuit, l’avenir de Corinne Diacre semble s’assombrir. Sélectionneuse de l’équipe de France depuis 2017, la femme de 45 ans semble de plus en plus seule au sein de la sélection tricolore. On a appris ce lundi le départ de son adjoint Philippe Joly et les tensions avec Wendie Renard et Eugénie Le Sommer semblent toujours aussi présentes. Mais attention, elle garde néanmoins un soutien de poids, celui du président de la FFF, Noël Le Graët. Retour sur les derniers faits marquants depuis juin dernier.

Une Coupe du monde en demi-teinte

Éliminées en quart de finale de leur Coupe du monde en France, les Bleues sont tombées contre plus fortes qu’elles. La défaite contre les Américaines, championnes du monde (2-1) reste un moment difficile à avaler pour les Tricolores. Mais il ne faut pas non plus se voiler la face, l’équipe de France n’a pas produit un jeu exceptionnel et les choix de Corinne Diacre, comme le fait de faire souvent des changements tardifs, n’ont pas tous été judicieux.

Eugénie Le Sommer se plaint de sa sélectionneuse

Après la Coupe du monde, Corinne Diacre a reproché à la joueuse lyonnaise de rester trop sur son côté gauche et de ne pas repiquer assez vers l’axe du terrain. Des propos, tenus en août dernier, qui ont fait bondir Eugénie Le Sommer, qui n’a pas tardé à réagir : « Je ne suis pas quelqu’un qui ne respecte pas les consignes. C’est dur d’entendre cela, mais bon, elle a dit ce qu’elle avait à dire. C’était son ressenti. Moi, je sais ce que j’ai fait, ce que j’ai apporté ou pas. Dans l’animation, c’était difficile de le faire, de rentrer dans l’axe. Je ne peux pas rentrer dans l’axe et jouer 10 quand on n’a pas le ballon. À aucun moment, je n’ai pas respecté les consignes. » Avant d’éteindre rapidement la polémique : « Ma relation avec Diacre est celle d’une joueuse avec une coach, normale. On s’est expliquées, on s’est dit les choses. Cela fait partie de la vie, j’avance. Des choses se sont dites, se sont passées, j’essaie d’aller de l’avant. » Mais on a quand même connu meilleure ambiance…

Wendie Renard attaque Corinne Diacre dans son livre

Dans son autobiographie « Mon étoile » sortie le mois dernier, Wendie Renard n’a pas hésité à critiquer sa sélectionneuse. Alors que Corinne Diacre lui avait retiré le brassard de capitaine pour le donner à Amandine Henry, la défenseure raconte dans son roman l’anecdote suivante : « Pour lui dire bonjour, je tends la main à la coach. Je vois immédiatement un changement sur son visage. Elle lâche : « Il va falloir que tu rentres vite dans le rang si tu ne veux pas rester chez toi». Après lui avoir fait répéter sa phrase, je lui réponds simplement : «Je ne savais pas qu’il fallait faire la bise à la sélectionneuse pour venir en équipe de France. Je vous ai dit bonjour, je ne vous ai pas manqué de respect, mais je ne vous donne plus mon visage». Cette décision n’a pas été facile à prendre, j’ai hésité jusqu’à la dernière minute. Mais j’ai beaucoup souffert de son désaveu et de sa brutalité, et en ce début de nouvelle saison, je devais me retrouver. »

Une façon claire de voir la relation délicate entre les deux femmes. Elles auraient tenté de s’expliquer récemment, mais c’est Noël Le Graët qui serait intervenu en leur disant qu’elles avaient un objectif commun : réussir avec l’équipe de France.

Philippe Joly quitte l’équipe de France

On l’a appris ce lundi. Philippe Joly, adjoint de Corinne Diacre depuis l’arrivée de cette dernière à la tête de l’équipe de France en 2017, va quitter le bateau des Bleues. D’après plusieurs sources concordantes, l’ancien entraîneur des gardiens lorsque Bruno Bini était sélectionneur, n’était plus en odeur de sainteté avec la boss des Tricolores. Souvent en désaccord depuis la dernière Coupe du monde, ils se seraient finalement quittés d’un commun accord.

Et maintenant ?

L’équipe de France va participer en mars prochain au Tournoi de France. Cette compétition permettra aux Bleues de se jauger contre d’autres sélections. Les Pays-Bas, le Brésil et le Canada seront les adversaires des coéquipières d’Amandine Henry. Une chose est sûre, à un peu plus d’un mois du début de ce tournoi, Corinne Diacre sait déjà qu’elle devra être convaincante dans sa sélection de joueuses et dans la tactique mise en place. Au risque de voir son avenir encore un peu plus s’assombrir à la tête des Bleues.


Photo à la Une : (@DR)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer