HandballHandball : Ligue Butagaz Énergie

Besançon, le match à Bourg-de-Péage, l’équipe de France : L’interview vérité de Chloé Bouquet

Chloé Bouquet joue à Besançon depuis 2013. Formée au club et sous contrat jusqu’en 2021, l’ailière gauche vient de jouer sa première grande compétition avec l’équipe de France lors du Mondial au Japon. A quelques heures de jouer à Bourg-de-Péage avec son équipe de Besançon qui est en grande forme, elle évoque sa saison pour LSAF.

Que retenez vous de votre match nul obtenu à la dernière seconde contre Brest samedi dernier ?

Je pense qu’on s’est vraiment battues jusqu’au bout comme à tous les matchs. Contre une équipe comme ça, c’est bien d’y croire à trois minutes de la fin alors qu’on étaient menées de trois buts. Cela veut dire qu’on peut tout réussir. On a vraiment rien lâché du début à la fin. Notre gardienne a fait un excellent match. C’était en plus des beaux arrêts sur les contre-attaques bretonnes. Brest n’a pas réussi à marquer en fin de match et on a eu les ballons pour marquer derrière.

Comment appréhendez vous votre déplacement à Bourg-de-Péage ?

On l’a préparé comme tous les autres matchs. J’ai toujours peur à Bourg-de-Péage car ça reste une très belle équipe. C’est un club qui a des valeurs et qui se bat jusqu’au bout. On jouera dans un petit gymnase plein à craquer et avec une bonne ambiance. On n’a jamais gagné facilement là-bas et on fait souvent la différence en fin de match contre cette équipe.

L’ESBF est cinquième de LBE, à seulement trois points de Nantes, troisième. Visez vous désormais le podium ?

On a connu quelques faux pas au début de la saison et là on est dans une bonne dynamique. Je pense que ça serait bien de continuer comme ça car on pourra atteindre le podium. On a un match hyper important dans deux semaines contre Nantes à domicile. Mais on pense avant tout à Bourg-de- Péage et ensuite on aura du temps pour préparer ce gros match.

Vous avez joué le Mondial avec l’équipe de France après avoir connu votre première sélection en septembre dernier. Avez vous pour objectif d’être sélectionnée par Olivier Krumbholz pour les Jeux Olympiques ?

Je ne peux pas dire que c’est un objectif mais forcément j’y pense. Quand tu commences à goûter à quelque chose qui est une bonne expérience, tu as forcément envie d’y retourner. Mais avant ça, j’ai déjà envie de faire une bonne fin de saison avec l’ESBF et on verra ensuite. On a déjà un premier rassemblement en mars. J’ai quand même dans un coin de la tête l’équipe de France. J’ai appris beaucoup de choses en étant avec ces joueuses là. Puis c’est les Jeux Olympiques quand même ! (rires)


Photo à la Une : (@DR)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer