HandballHandball : Ligue Butagaz Énergie

Jérome Delarue (Chambray Touraine Handball) : « Je vois une réelle évolution au niveau du jeu proposé »

Arrivé début décembre au poste d’entraîneur de Chambray, Jérôme Delarue a commencé à entamer une remontée au classement avec son club. Toujours ambitieux, il espère voir son équipe continuer dans cette dynamique. Avant d’affronter Brest, ce samedi, l’ancien coach de Chartres chez les hommes s’est confié pour LSAF. Morceaux choisis.

Vous avez remplacé Guillaume Marquès, désormais directeur général du club, au poste d’entraîneur. Comment fait on pour passer après quelqu’un qui a entraîné treize ans de suite cette équipe ?

Ça s’est fait assez naturellement. Guillaume (Marquès) a souhaité prendre du recul et on se connaissait auparavant. Rejoindre Chambray était une des possibilités pour la suite de ma carrière d’entraîneur. Ça s’est finalement fait un peu plus tôt que prévu. Prendre la suite d’un homme qui a emmené l’équipe au plus haut niveau, c’était pas simple, mais ça s’est fait assez naturellement.

Vous avez entraîné l’équipe masculine de Chartres avant d’arriver à Chambray. Quelle différence principale faites vous entre coacher des hommes ou des femmes ?

J’avais déjà entraîné des femmes mais pas au plus haut niveau. Il n’y a pas énormément de différences car je trouve que le handball s’est professionnalisé des deux côtés. On a affaire à des gens plus professionnels. Les filles sont peut être plus disciplinées. Je trouve que le handball féminin a vraiment bien bien bien (il insiste) évolué et on se trouve avec des savoirs-faire important chez les joueuses. Je suis resté le même sinon pour préparer les matchs.

Vous venez de battre Toulon et Nice à domicile. Pensez vous que votre équipe est meilleure qu’au début de la saison ?

Meilleure, je ne sais pas. Depuis que j’ai repris l’équipe en décembre, je vois une réelle évolution au niveau du jeu proposé. On se projette plus vite vers l’avant et on a gardé notre agressivité défensive. On a progressé et on a réussi à gagner deux matchs importants pour se rapprocher du ventre mou du classement.

Chambray est dixième de cette LBE avec cinq points de retard sur les play-offs. Croyez vous encore à une qualification en phase finale ?

On est ambitieux. On en saura beaucoup plus à la fin du mois de janvier. On fera un point après notre match en retard contre Toulon et le match contre Bourg-de-Péage. Si on remporte ces deux matchs, on pourra être ambitieux. Il est encore un peu tôt avant de parler de classement mais si les résultats sont en notre faveur, cela sera très bon signe.

Vous allez jouer à Brest ce week-end. Comment faire pour battre cette équipe ?

C’est une vraie question. On l’aborde avec envie et plaisir. C’est toujours bien de jouer une équipe comme ça dans une belle salle. On veut faire évoluer notre jeu et on va s’évaluer contre cette équipe. On espère les contrecarrer en attaque et si on arrive à les accrocher dans les dix dernières minutes, on essayera d’essayer de faire quelque chose. On ne se privera pas d’essayer de battre cette équipe.

Quel est votre avis sur le niveau de Brest et Metz ?

De ce que j’ai vu lors de leur dernière confrontation, ça augure une belle lutte. On devrait trouver les deux équipes en finale en match aller retour et ça devrait se jouer lors du dernier match. Cette année, je vois pas quelle équipe pourrait gêner ces deux clubs.


Photo à la Une : (@CTHB)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer