BasketBasket : Eurocoupe

EuroCup Women (1/16 de finale) : Les Flammes prennent une option, Basket Landes en difficulté

En déplacement pour la phase aller des seizièmes de l’EuroCup, Charleville-Mézières et Mont-de-Marsan n’ont pas vécu la même soirée. Les Flammes Carolo ont infligé une leçon au Besiktas (76-92) tandis que Basket Landes s’est lourdement incliné face au Sedis Bàsquet (64-50).

Ardennaises et Landaises retrouvaient le doux parfum de la Coupe d’Europe après plus d’un mois de césure. Les deux clubs, directement qualifiés pour les seizièmes de finale après leurs bons résultats lors de la phase de poule, avaient l’avantage du terrain pour leur double confrontation. L’avantage de se déplacer, avant de recevoir.

Les Flammes Carolo ont parfaitement tiré profit de leur déplacement en Turquie. Après un premier quart disputé face aux tombeurs du RVBC au tour précédent, Charleville-Mézières s’est échappé au tableau d’affichage avant la pause. L’écart n’a jamais été comblé par les Turques qui ont subi la supériorité d’Endene Miyem (24 pts, 7 passes, 4 rbds) et de ses coéquipières (76-92). Le large succès va permettre aux Flammes d’aborder le match retour à la maison avec sérénité.

Basket Landes n’a pas réalisé la même performance sur le parquet du Sedis Bàsquet, bien au contraire. Les Landaises ont sombré dès l’entame (-16 pts à la mi-temps) et se sont rendues la tâche encore plus compliqué. Malgré un petit retour dans le troisième quart-temps (-8 pts), les coéquipières de Céline Dumerc n’ont finalement pas réussi à contenir les offensives des Espagnoles. Au coup de sifflet final (64-50), l’écart est de 14 points. Un large fossé qu’il faudra combler a minima lors du match retour pour éviter l’élimination.


Photo à la Une : (@FFBB)

Léo Labica

Léo Labica, fondateur du site aux côtés de Romain Boisaubert et Marvin Mathieu. Passionné de sport depuis ma tendre enfance, je nourris une grande appétence pour le sport féminin depuis une dizaine d'années. Le foot, le basket, le cyclisme ou le tennis.. autant de disciplines qui me font rêver. Passé par les rédactions de Vélo101 ou de Sport 365, j'ai pu vivre au plus près les événements sportifs. C'est désormais sur le sport féminin que je me concentre à maintenant vingt-quatre ans en créant "Le Sport au Féminin". Plus qu'une passion, un devoir !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer