TennisTennis : WTA

Serena Williams : « Beaucoup trop de fautes pour être une athlète professionnelle »

Éliminée dès le troisième tour de l’Open d’Australie par la Chinoise Wang Qiang (6-4, 6-7 [2], 7-5), l’Américaine aux vingt-trois titres du Grand Chelem a exprimé toute sa frustration à sa sortie du terrain. Extraits.

« Elle a joué de manière un peu différente. Moi, j’ai fait beaucoup d’erreurs que je n’avais pas commises à New York ni ailleurs depuis très longtemps. J’ai fait beaucoup trop de fautes pour être une athlète professionnelle aujourd’hui (vendredi). Au troisième set, elle a très bien servi. Je ne relançais pas comme Serena. Pour être honnête, c’est moi qui ai perdu ce match. Je ne peux pas jouer comme ça. Je ne peux pas refaire ça. Ce n’est pas professionnel. Je suis beaucoup trop vieille pour jouer comme ça à ce stade de ma carrière. C’est un tel tournoi. Il n’y a aucune excuse.

« Si je suis capable de remporter un 24e titre du Grand Chelem ? Bien sûr, sinon je ne serais plus sur le circuit ! »

Bien sûr, sinon je ne serais plus sur le circuit ! Je ne joue pas juste pour le plaisir. Perdre n’est pas amusant. Je ne joue pas pour perdre. Visiblement je me débrouille bien sur les deux derniers Grands Chelems de l’année (finales perdues à Wimbledon et l’US Open en 2018 et 2019). Je les ai tous gagnés plusieurs fois. Chacun représente une opportunité de gagner. Mais ce n’est même pas une question de Grands Chelems, c’est une question de bien jouer au tennis et ça n’a pas été le cas aujourd’hui (vendredi). C’est le plus décevant. Je suis meilleure que ça. »


Photo à la Une : (@WTA)

Romain Boisaubert

Romain est le fondateur du média Le Sport au Féminin, directeur de la publication, de la rédaction et du développement. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier. Romain collabore également pour le Racing Club de Grasse, dont il est le responsable de la communication, et pour Monaco Tribune, où il est en charge des sports.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer