Divers

Maya Moore stoppe sa carrière pour une drôle de raison

Considérée comme une superstar dans le monde du basketball, l’Américaine a décidé de mettre sa carrière entre parenthèses pour se concentrer sur l’affaire Jonathan Irons. Elle pense qu’il a été condamné à tort.

Maya Moore est l’une des meilleures joueuses de basket au monde. Pour la deuxième fois consécutive, elle a décidé de tirer une croix sur sa saison et donc sur les JO de Tokyo pour se consacrer pleinement à une cause qui lui tient à cœur. La star des Minnesota Lynx (WNBA) milite pour une réforme de la justice pénale américaine et la libération de Jonathan Irons. Pour elle, l’homme qui a aujourd’hui 39 ans, est innocent du crime pour lequel il a été condamné.

La sportive a rencontré le prisonnier américain en 2007, lors de sa visite au centre correctionnel de Jefferson City (Missouri), dans lequel il purge une peine de cinquante ans. Pour rappeler les faits, Stanley Totler (38 ans au moment de l’incident) rentre chez lui et y découvre un cambrioleur armé. Trois coups de feu sont tirés (dont deux du cambrioleur), le propriétaire reçoit une balle dans la tête. Une semaine plus tard, il affirme que le coupable est Jonathan Irons, qui se trouvait effectivement dans le quartier avec une arme à feu. Cependant, aucun témoin n’a pu valider la version de Stanley Totler.

Irons, qui est afro-américain, avait été jugé à l’âge de 18 ans par un jury uniquement composé de personnes blanches. Un cas encore trop représentatif du système judiciaire américain. Le 9 octobre dernier, une audience a permis au principal intéressé de s’exprimer sur cette affaire. Après plus de sept heures, le jugement n’a pas été modifié, entraînant la colère de Maya Moore. Elle décidera d’envoyer une lettre au procureur général, Patrick J. Logan, avec en soutien, plus de 100 000 signatures.

Un possible retour sur les parquets ?

Pour ce qui restera certainement le plus grand combat de sa carrière, la quadruple championne WNBA , met sa carrière en suspens et seule l’avancée de l’affaire impactera sur son possible retour. «Le basket-ball n’a pas été au premier rang de mes préoccupations. J’ai pu me reposer et me connecter avec les gens autour de moi, en fait être avec eux après toutes ces années sur la route. Et j’ai pu être là pour Jonathan, affirme-t-elle avant d’ajouter, je ne pense pas que ce soit le bon moment pour moi de prendre ma retraite. La retraite est quelque chose de très important et il existe une bonne façon de bien le faire, et ce n’est pas le moment pour moi.»


Photo à la Une: (@DR)

Articles similaires

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer